1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Épargne : adopter une stratégie en fonction de son âge
2 min de lecture

Épargne : adopter une stratégie en fonction de son âge

REPLAY / ÉDITO – À l'aube de l'année 2015, Capital aide ses lecteurs à faire de bons investissements. Le magazine conseille d'optimiser les choix en fonction de l'âge.

Épargne : adopter une stratégie en fonction de son âge
03:24

La fin d’année c’est aussi la période des projets. Celle des décisions financières pour l’année à venir. Le magazine Capital, en partenariat avec RTL, analyse dans son dernier numéro les bons choix à faire. Et la première chose à faire, c’est de ne plus laisser son épargne roupiller sur son compte en banque. Donc une fois les charmes du Livret A ou du LDD (livret de développement durable) épuisés, prenez le temps d’examiner les propositions existantes sur le marché. 

La rédaction vous recommande

Toutes ne sont pas bonnes à suivre. Certaines plus rémunératrices comportent des risques, d’autres sont à long terme. La priorité c’est de cerner l’horizon de ses besoins dans le temps et ce que l’on fait trop rarement de prendre son âge en compte. Épargner différemment selon son âge, c’est un des éléments essentiels de la réflexion en matière d’épargne. Dans ce dossier de fin d’année 5 temps de vie ont été ciblés, schématiquement.

De 20 à 30 ans

Soyons réaliste, lorsque l'on a entre 20 ans et 30 ans, c’est plus le temps de l’éclate que de l’épargne. On ne s’imagine pas si jeune cotiser pour la retraite. Et pourtant, ce n'est pas une idée saugrenue. Le meilleur moyen d’ouvrir le dossier c’est de mette un pied dans l’immobilier. Via un Plan épargne logement, un emprunt pour une petite surface, un appartement à mettre en location… bref jouer la carte de l’épargne forcée.

De 30 à 40 ans

Après les 30 ans, on anticipe : les études des enfants, par exemple, un éventuel coup dur professionnel, donc on diversifie. On regarde l’immobilier toujours, l’assurance vie et pour les plus déterminés, les actions en Bourse. Pour les plus audacieux, des options sur des entreprises non cotées.

De 40 à 50 ans

À lire aussi

Avec le chapitre 40-50 ans arrive la période où le poids des impôts se fait vraiment sentir. On reste encore très actif sur l’immobilier, on étudie avec précaution les montages défiscalisés, on conforte son assurance vie et on joue un peu moins en Bourse.

De 50 à la retraite

Ce sont les dernières lignes droites avant l'âge de la retraite. Entre 50 et 62 ans, c’est le moment de sécuriser son épargne. On donne la priorité des priorité à l’assurance vie, on lève le pied sur les actions non cotées et on charge, si besoin, son Plan épargne retraite qui offre de surcroît des options de défiscalisation. 

Après 62 ans

Au-delà de 62 ans, avec la retraite, la seule certitude c’est que les revenus s’effondrent. Les enfants sont loin, on cède tout ou partie de son immobilier, on joue à fond l’assurance vie et on abandonne sans mesure toutes les options à risque.

RTL vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/