1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Didier-Jacques Bringas, bronzier : "Il faut que ce métier perdure"
1 min de lecture

Didier-Jacques Bringas, bronzier : "Il faut que ce métier perdure"

REPLAY - Installé à Paris, Didier-Jacques Bringas exerce le métier très ancien de monteur en bronze.

Didier-Jacques Bringas est bronzier à Paris
Didier-Jacques Bringas est bronzier à Paris
Crédit : RTL / Armelle Lévy
Didier-Jacques Bringas, bronzier : "Il faut que ce métier perdure"
00:02:50
Armelle Levy

Quand vous pénétrez dans l'atelier de Didier-Jacques Bingas, c'est la caverne d'Ali Baba. Il y a des lustres, partout, de toutes les formes, de tous les styles et de tous les âges. On en trouve des ronds, des longs, des ovales, avec ou sans cristaux. Il fait de la restauration, mais il crée également des modèles uniques.

Il a ainsi réalisé des pièces pour des grands hôtels et des palaces parisiens. "Pour le George V, récemment, on a fait des lustres que l'on a modifiés en fonction des couleurs des chambres", explique-t-il.

Didier-Jacques Bingas, bronzier, dans sa caverne d'Ali Baba.
Didier-Jacques Bingas, bronzier, dans sa caverne d'Ali Baba.
Crédit : RTL / Armelle Lévy

Véritable artiste, Didier-Jacques réalise des pieds de meubles ou des sculptures d'artistes, toujours en bronze. Il restaure les lustres, pour les remettre au goût du jour, et les faire revivre aux normes de sécurité. C'est vraiment un métier de création, avec un savoir-faire ancestral.

Didier-Jacques est bronzier a appris avec son père. Il a ouvert son atelier en 1975. Aujourd'hui, il pourrait prendre sa retraite. Mais aujourd'hui, il lance un appel, car il n'y a plus que dix-neuf bronziers dans toute la France.

On n'a pas à 20 ans le savoir acquis après cinquante ans de métier

Didier-Jacques Bingas, artisan
À lire aussi

"Je suis tout à fait prêt à recevoir quelqu'un qui serait disposé à reprendre l'affaire", affirme notre artisan. Je pourrai le former pendant deux ou trois ans. Car on n'a pas à 20 ans le savoir acquis après cinquante ans de métier". Pour lui, "on n'a pas le droit de faire mourir un métier".

Si vous êtes intéressé, vous pouvez aller rencontrer Didier-Jacques Bringas dans son atelier, au 8 rue Froment, dans le XIème arrondissement de Paris.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.