1 min de lecture 1er mai

Confinement : interdits d'ouvrir pour le 1er mai, les fleuristes remontés

Le ministre de l'Agriculture a insisté : les fleuristes ne seront pas autorisés à ouvrir le 1er mai pour vendre leur muguet. Une décision difficile à accepter pour les professionnels.

Du muguet vendu à Locon (Pas-de-Calais) le 1er mai 2013 (illustration)
Du muguet vendu à Locon (Pas-de-Calais) le 1er mai 2013 (illustration) Crédit : DENIS CHARLET / AFP
fred veille
Frédéric Veille édité par Marie Zafimehy

Grosse amertume du côté des fleuristes : cette année, le 1er mai se fêtera sans eux. Impossible d’ouvrir leurs magasins pour vendre leur muguet à cause du confinement. Le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a été clair : il n’y aura pas d’exception. 

Une décision difficile à accepter pour les professionnels comme Valérie à Rouen. Elle est écoeurée. "C’est inimaginable, réagit-elle au micro de RTL. Une fête de muguet qu’on manque chez un fleuriste, je ne peux pas vous décrire… J’en n’ai pas dormi de la nuit ! De voir que les fleuristes avaient interdiction de vendre du muguet et que c’était les tabacs ou les boulangeries qui avaient le droit, et que les jardineries sont ouvertes… On peut pas être satisfaits de ça."

En temps normal, 31% des brins de muguet sont achetés chez un fleuriste. Là, forcément ce sera beaucoup moins pour Sophie, fleuriste à Nice, qui ouvrira tout de même sa boutique cannaise le 1er mai. Sa stratégie ? Contourner l'interdiction en proposant un service drive : "les clients pourront venir à des horaires précis pour venir chercher leur commande". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
1er mai Coronavirus Confinement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants