1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Comment s’offrir un vélo électrique sans se ruiner ?
1 min de lecture

Comment s’offrir un vélo électrique sans se ruiner ?

REPLAY - Jean-Baptiste Giraud, rédacteur en chef du site Economiematin.fr, vous livre ses bons plans pour s'équiper à moindre coût.

Un vélo électrique (illustration)
Un vélo électrique (illustration)
Comment s'offir un vélo électrique sans crever votre portefeuille
02:53
Stéphane Carpentier & Loïc Farge

Le marché du vélo électrique est en train d’arriver à maturité. Cela veut dire que les prix ne bougeront plus beaucoup, et que les performances des cycles aujourd'hui sur le marché sont au top. Pour certains, l'argent reste un frein à l'achat. "On trouve des vélos électriques vraiment pas chers désormais dans les grandes surfaces ou dans les réseaux de magasins d’accessoires auto", explique Jean-Baptiste Giraud, rédacteur en chef d’Economiematin.fr. Le moins cher du marché s’appelle Wayscral, il coûte 379 euros. "À ce prix-là, on ne vous vend pas un vieux clou, non, mais bien un vélo électrique, robuste", insiste-t-il.

Si votre budget le permet, vous pourrez acquérir des vélos plus légers et bénéficiant de plus d’autonomie grâce à leurs batteries au lithium. Ces cycles permettent de parcourir jusqu'à 70 kilomètres avant de devoir recharger. Comptez environ 250 euros pour changer une batterie fatiguée.
Rendez-vous sur Internet pour vérifier si la ville dans laquelle vous habitez - ou parfois, le département - ne subventionne pas l’achat d’un vélo électrique. "À Paris, la subvention est de 33%, limitée à 400 euros ; à Bordeaux, c’est 25% là aussi avec un plafond", explique le journaliste. D'autres villes le proposent également.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/