1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Comment Cassegrain a détourné l'image du service militaire pour vendre ses légumes
1 min de lecture

Comment Cassegrain a détourné l'image du service militaire pour vendre ses légumes

REPLAY - La marque de légumes en conserve a profité d'un spot de publicité populaire détournant le service militaire dans les années 50 pour rester numéro un sur le marché.

Des jeunes appelés démontant un pistolet lors de leur service militaire en 1978 à Metz
Des jeunes appelés démontant un pistolet lors de leur service militaire en 1978 à Metz
Crédit : STF / ARCHIVES / AFP
Comment Cassegrain a détourné l'image du service militaire pour vendre ses légumes
03:19
Anaïs Bouissou

1996, Jacques Chirac annonce la fin du service militaire. La fin d'une époque. Une marque s'était saisie de ce passage obligatoire des jeunes français : Cassegrain. En 1950, le service militaire dure un an et demi. "Quelque chose d'important dans la vie d'un homme avec son lot d'histoire souvent croustillantes", rappelle Antoine Haincourt, conseiller en stratégies de marques.

Pour faire son service, il fallait être déclaré apte lors du conseil de révision, un entretien et un examen médical où se suivent tous les jeunes. Une étape parfois traumatisante que Cassegrain détourne. 

"On voit des légumes qui passent ce conseil de révision pour pouvoir prétendre être un légume Cassegrain", décrit Christophe Château, représentant de la marque créée en 1856. La marque fait mouche avec ce spot et devient numéro un de son marché au milieu du XXe siècle. Dans les années 50 chaque famille française consomme entre 10 et 15 boîtes de conserve Cassegrain par an.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/