1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Chômage : le taux a reculé au 1er trimestre et atteint son plus bas niveau depuis 2009
2 min de lecture

Chômage : le taux a reculé au 1er trimestre et atteint son plus bas niveau depuis 2009

Le taux de chômage est en recul de 0,1 point à 8,7% de la population active en France entière (hors Mayotte), son plus bas niveau depuis début 2009.

Un entretien chez Pôle Emploi (illustration).
Un entretien chez Pôle Emploi (illustration).
Crédit : AFP
Emploi : le taux de chômage a reculé au 1er trimestre, mais des progrès restent à faire
03:39
Emploi : le taux de chômage a reculé au 1er trimestre, mais des progrès restent à faire
03:40
Chômage : le taux a reculé au 1er trimestre et atteint son plus bas niveau depuis 2009
02:04
François Lenglet - édité par Léa Stassinet

Le taux de chômage au premier trimestre 2019 vient de tomber. Il est de 8,7%,en baisse de 0,1%. C'est un peu moins que la diminution du trimestre précédent (0,3%) mais avec 8,7%, nous sommes à un taux inférieur de 0,5 point par rapport à l'an passé. Ce n'est pas si mal, c'est d'ailleurs le plus bas niveau depuis le début 2009. En France métropolitaine, on compte 2,4 millions de chômeurs, un chiffre en légère baisse de 19.000 personnes, et cela s'explique très probablement par la création d'emplois au premier trimestre.


Ces dernières ont bien progressé : +64.000 emplois de salariés dans le secteur privé, c'est une croissance de 0,3%, un bon chiffre. Et c'est d'autant plus remarquable que la croissance économique a été aussi de 0,3%, sur la même période : la progression de l'emploi a été la même que celle du PIB, c'est sans précédent. Cela veut dire que le contenu en emploi de la croissance est très important.

C'est une bonne nouvelle pour les chômeurs, c'est certain. Quand j'étais jeune journaliste économique, il fallait une croissance de plus de 2,5% pour commencer à créer des emplois. Aujourd'hui, ça commence donc dès les premières lueurs de la croissance, et c'est une révolution. 

De bons chiffres liés notamment au CICE

Cela s'explique par la baisse du coût du travail, le CICE de François Hollande notamment, qui permet aux entreprises de déduire une partie des salaires de leurs impôts sur les bénéfices, ça a abaissé le seuil de déclenchement de l'embauche chez les patrons. L'autre raison, essentielle, c'est la transformation de notre économie. Nous créons désormais des emplois très très majoritairement dans les services, et non plus dans l'industrie.

À écouter aussi

Dans les activités de service, il n'y a pas de productivité. Je m'explique. Pour jouer une pièce de Molière en 2019, il faut exactement le même nombre d'acteurs qu'au XVIIe siècle, et ça ne changera jamais. On ne peut pas faire de réduction de poste, il n'y a pas de technologie qui permettrait de se passer d'Harpagon ou de Toinette. Au théâtre, il n'y a pas de productivité. 

Dans l'industrie, elle est énorme. Chaque année, une usine fait un peu plus avec un peu moins, grâce aux réorganisations, aux nouvelles machines. Du coup, la croissance est moins productrice de nouveaux emplois. Mais dans les services, ça n'est pas du tout la même chose. Le nettoyage, la livraison de colis ou le coiffeur, c'est comme une pièce de théâtre, il n'y a pas de productivité possible, on coupe les cheveux à peu près comme il y a trois siècles. Du coup, les créations d'emplois sont bien plus nombreuses lorsque l'activité augmente. Le revers de la médaille, c'est que les augmentations de salaire sont évidemment plus faibles dans ces secteurs que dans l'industrie.

Une marge de progression importante

Mais quand on compare avec nos voisins en matière de chômage, la moyenne de l'Europe se situe à 6,6%, soit plus de deux points de moins que le taux français. Quant à la moyenne de l'OCDE, qui regroupe 37 pays dans le monde, elle est  à 5,2%. Pour résumer, nous avons encore quelques progrès à faire.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/