1 min de lecture Viticulture

Champagne : pourquoi Taittinger va planter des vignes en Grande-Bretagne

INVITÉ RTL - Bousculée par la concurrence, mais aussi par le réchauffement climatique, la célèbre maison rémoise va planter ses ceps au sud de Londres.

Yves Calvi_ 3 Minutes pour Comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Champagne : pourquoi Taittinger va planter des vignes en Grande-Bretagne Crédit Image : SIPA | Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date : La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Loïc Farge

Les bulles françaises vont traverser la Manche. La grande maison de champagne Taittinger a décidé de planter des vignes dans le Kent, au sud-est de Londres. Pourquoi cette décision ? "Nous sommes persuadés que dans ce beau pays qu'est le Royaume-Uni, on peut produire d'excellentes bulles. C'est aussi une façon de remercier les Anglais qui, depuis 300 ans, soutiennent le champagne : à partir du moment où ils ont décidé de faire un peu de bulles, il est normal qu'on viennent à leurs côtés", justifie sur RTL le PDG de la maison Taittinger, Pierre-Emmanuel Taittinger.

Un exil ? "Non !", tient-il à rassurer. "Le champagne est une production limitée : au total, c'est 300 millions de bouteilles sur quatre milliards de bouteilles de vins mousseux (...) À partir du moment où le Royaume-Uni a décidé d'en produire, je trouve tout à fait naturel de planter des vignes là-bas", argue Pierre-Emmanuel Taittinger. La production, qui prendra la dénomination de "sparkling wine" ("vin pétillant"), sera "réservée au marché domestique, comme on le fait déjà aux États-Unis depuis longtemps", précise-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Viticulture Champagne Alimentation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants