1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Bernard, prothésiste-dentaire : "L'esthétique, c'est la personnalisation"
1 min de lecture

Bernard, prothésiste-dentaire : "L'esthétique, c'est la personnalisation"

REPLAY - Bernard Detrez est prothésiste-dentaire dans les Ardennes. Son credo : le sur-mesure.

Bernard Detrez est prothésiste-dentaire dans les Ardennes
Bernard Detrez est prothésiste-dentaire dans les Ardennes
Crédit : DR
Bernard, prothésiste-dentaire : "L'esthétique, c'est la personnalisation"
00:02:59
Armelle Levy

Bernard Detrez est installé depuis 21 ans à Bazeilles, dans les Ardennes. Avant, il était militaire. Il a passé un CAP et un brevet de maîtrise, pour devenir le "roi des couronnes". C'est un prothésiste-dentaire qui lui a donné envie de faire ce métier.

"Ce qui me plaisait, c'était de répondre au handicap dentaire. J'avais envie de rendre le sourire et le plaisir aux gens", explique-t-il.   

Pour faire des dentiers et des couronnes, il faut être manuel. C'est très précis. Il faut bien trois à quatre heures de travail pour réaliser une prothèse en céramique, vendue aux praticiens 150 euros. Bernard Detrez peut aussi incruster un diamant ou graver des fleurs sur les fausses dents. Les techniques ont beaucoup évolué en 20 ans, notamment grâce à la fabrication assistée par ordinateur.

Quoi de plus joli qu'un sourire avec une dent légèrement tournée !

Bernard Detriez, prothésiste-dentaire

"Le côté esthétique, c'est toujours la sensibilité de l'être humain. Je dis toujours aux industriels : 'Laissez-nous le dernier millimètre, où l'on va pouvoir amener de la vie et de la personnalisation'", insiste notre artisan. "Pourquoi vouloir uniformiser et mettre tout le monde dans le même cadre ? L'esthétique, c'est la personnalisation. Quoi de plus joli qu'un sourire avec une dent légèrement tournée !"

Priorité au contact humain

À écouter aussi

Faire du sur-mesure, c'est le credo de Bernard Detrez. C'est ce qui distingue nos artisans prothésistes des pays à bas coût. "En Chine, on trouve des usines à prothèses dans lesquelles travaillent 5.000 personnes qui font toujours le même geste. En France, un prothésiste réalise sa prothèse de A à Z, selon la sensibilité du patient", poursuit Bernard, qui insiste sur le contact humain.

Sept personnes travaillent avec lui dans son laboratoire. Le secteur, qui représente 18.000 emplois en France, recrute. Il y a des besoins, à partir du niveau bac pro.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.