1. Accueil
  2. Actu
  3. Economie et Consommation
  4. Automobile : les voitures sans permis deviennent de plus en plus populaires
1 min de lecture

Automobile : les voitures sans permis deviennent de plus en plus populaires

Passer son permis coûte cher, 1.500 euros en moyenne, et demande beaucoup de temps. C'est pourquoi de plus en plus de Français contournent cette étape en acquérant une voiture sans permis.

"AMI", la nouvelle voiture sans permis 100% électrique de Citroën
"AMI", la nouvelle voiture sans permis 100% électrique de Citroën
Crédit : Capture d'écran / citroen.fr
Automobile : les voitures sans permis deviennent de plus en plus populaires
05:17
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux
Journaliste

Les voiturettes ne connaissent pas la crise. Alors que le marché des véhicules neufs plonge de 20%, celui des voitures sans permis progresse au contraire de près de 20%. Le confinement a clairement accéléré le phénomène, car moins de bus, de trains ou de tramways.

Pour beaucoup de Français, la mobilité est essentielle, notamment pour aller travailler. Mais passer son permis coûte cher, 1.500 euros en moyenne, et surtout les délais sont très longs. Donc la voiture sans permis semble la solution idéale dans l'immédiat, malgré son prix qui avoisine les 12.000 euros. 


Dans l'imaginaire collectif, les voiturettes rappellent les conducteurs qui se font retirer le permis, pour preuve l'insulte "voiture d'alcoolique" est le terme qui revient le plus souvent de la part des autres automobilistes selon une enquête. Pourtant ces cas ne sont pas majoritaires, en réalité 80% des utilisateurs n'ont jamais passé le permis. Environ 10% d'entre eux sont jeunes, entre 14 et 18 ans, notamment parce que leurs parents préfèrent les voir au volant d'une voiturette que sur un deux-roues.

Les grandes marques s'y intéressent

Citroën a fait sensation en sortant son "AMI", une voiture de 2m41 de long, au prix de 6.000 euros, une fois la prime écologique déduite. De plus elle est 100% électrique. Après quelques mois de commercialisation, le démarrage est bon avec 4.000 exemplaires vendus ou commandés.

À lire aussi

À la surprise générale, l'"AMI" s'est même décliné en véhicule utilitaire. Un choix surprenant pour un véhicule aussi court mais Citroën est parti d'un constat simple : de plus en plus de villes restreignent la circulation aux véhicules les moins polluants, or la majorité des camions de livraison roulent au diesel. Ces derniers, aux dimensions imposantes, sont pratiques pour livrer des meubles mais pour de petits colis ce n'est pas l'idéal. C'est là qu'intervient "AMI".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/