1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Attentats à Paris : l'État va venir en aide aux cafés, bars et restaurants
1 min de lecture

Attentats à Paris : l'État va venir en aide aux cafés, bars et restaurants

Info RTL INFO RTL - La fréquentation des restaurants et des hôtels parisiens en berne depuis les attentats du 13 novembre, notamment en raison de l'absence des touristes internationaux.

La restauration a créé 20.000 emplois alors que 40.000 étaient prévus.
La restauration a créé 20.000 emplois alors que 40.000 étaient prévus.
Crédit : AFP / Archives
L'État va venir en aide aux cafés, bars et restaurants après les attentats.
00:59
La fréquentation des restaurants et des hôtels parisiens en berne depuis les attentats du 13 novembre.
01:27
Martial You & Sophie Joussellin & Geoffroy Lang

Emmanuel Macron va annoncer les chiffres officiels de l'impact économique des attentats lors du prochain Conseil des ministres, mercredi 25 novembre. La fréquentation des bars, des restaurants mais aussi des hôtels a très fortement chuté depuis les attentats du 13 novembre. Dix jours après, le ministre de l'Économie a déjà rencontré tous les professionnels du commerce. Hôteliers et restaurateurs de la Capitale sont exsangues et ne voient pas d'amélioration dans les mois qui viennent.

Les professionnels de la restauration et de l’hôtellerie craignent surtout que les fêtes de fin d'année soient catastrophiques. Emmanuel Macron essaye donc de débloquer un fonds pour venir en aide aux hôteliers-restaurateurs. Un fond de modernisation de la restauration avait déjà été créé lors du passage à une TVA réduite à 5,5% dans le secteur, avec une réserve de 50 millions d'euros. La restauration continue à afficher une chute de 40% de ses repas malgré un petit retour des clients au déjeuner, mais les salles sont vides le soir.

Dans les palaces aussi, le taux d'occupation s'est effondré. Les américains et les asiatiques sont partis. L'espoir aujourd'hui, c'est de faire venir des voisins européens qui profiteraient de l'aubaine. D'ailleurs, les 4 étoiles sont en train de commencer à brader leurs chambres à -20 ou -30% ! Toute l'hôtellerie est touchée car on parle aussi d'une chute de 35% des réservations sur Booking. Quant aux bateaux mouches qui proposent les dîners sur la Seine, leur activité a baissé de plus de 50% depuis une semaine. Les professionnels comptent sur les réservations de dernière minute pour atténuer ces pertes de fin d'année.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/