1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Assurance obsèques : des pratiques douteuses révélées par "60 Millions de consommateurs"
1 min de lecture

Assurance obsèques : des pratiques douteuses révélées par "60 Millions de consommateurs"

"60 Millions de consommateurs" dévoile une enquête sur les pratiques douteuses de certains assureurs, en matière d'assurance obsèques.

Des employés des pompes funèbres en France, en juin 2012 (photo d'illustration).
Des employés des pompes funèbres en France, en juin 2012 (photo d'illustration).
Crédit : AFP / KENZO TRIBOUILLARD
L'assurance obsèques ne tient pas toutes ses promesses
01:13
Armelle Levy & Clarisse Martin

Plus de 4 millions de Français ont souscrit une assurance obsèques, pour éviter de mettre leurs proches dans l'embarras au moment de son décès, révèle le magazine 60 Millions de consommateurs. Le mensuel ne s'en tient pas là et dévoile également que certaines compagnies d'assurance, qui ont pignon sur rue, conservent en moyenne 20% de l'épargne qui leur a été confiée. En théorie, les assurances obsèques servent à financer les funérailles mais en pratique, le capital décès reversé aux proches ne suffit pas à couvrir tous les frais, et ce pour deux raisons.

Contrairement à l'assurance vie, l'assurance obsèques n'est pas revalorisée et il n'y a donc pas d'intérêt rémunérateur. L'assurance ne rend jamais les sommes versées dans leur intégralité car elle prélève des frais de gestion. Sur 4.000 euros par exemple, la compagnie peut reverser 2.400 euros à la famille, soit 40% de moins.


De plus, le magazine affirme que l'argent placé n'est jamais disponible très rapidement et que les ayants-droit doivent fournir des pièces justificatives comme des factures, ou le livret de famille. Ils doivent donc avancer de ''argent, et la promesse "vos proches n'auront à s'occuper de rien" est loin d'être respectée.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/