1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Apple, l'entreprise de tous les records
2 min de lecture

Apple, l'entreprise de tous les records

REPLAY / ÉDITO - Après avoir réalisé des profits trimestriels assez insolents, Apple conforte sa place d'entreprise la plus chère au monde. La compagnie a été valorisée à plus de 550 milliards d'euros.

François Lenglet
François Lenglet
Crédit : Damien Rigondeaud
Apple, l'entreprise de tous les records
03:17
Apple, l'entreprise de tous les records
03:30
François Lenglet

Sur le seul dernier trimestre 2014, Apple a vendu un iPhone à 1% de la population mondiale. Cela représente dix téléphones vendus par seconde pendant ces trois mois. Jamais une entreprise n'a gagné autant d'argent sur un trimestre dans l'histoire du capitalisme mondial.

Fort de tous ces records, Apple vaut maintenant 550 milliards d'euros. C'est bien sûr la compagnie la plus chère du monde, largement devant le numéro 2, qui est aussi américain, le pétrolier Exxon.
C'est peut-être le chiffre le plus incroyable : Apple dispose aujourd'hui d'une trésorerie de 150 milliards d'euros sur son compte en banque.

Paradis fiscaux

Cet argent vient du taux de marge incroyable sur ses produits, et en particulier sur l'iPhone. Cette somme énorme dans les coffres d'Apple est bien la preuve que nous achetons ses produits trop chers. Mais rien ne nous y oblige. Leur force, c'est de nous faire désirer leurs produits, grâce à la technologie bien sûr, mais aussi à l'image et au design.

89% de cette somme sont placés hors des États-unis, en particulier dans paradis fiscaux. Apple paie donc peu d'impôts sur les bénéfices, grâce à l'utilisation habile des lois fiscales internationales et des régimes spécifiques, en particulier celui d'Irlande.

À lire aussi

Un rapport parlementaire américain a montré récemment qu'Apple payait moins de 2% d'impôts sur les bénéfices réalisés dans les pays européens, grâce à un accord avec Dublin.

Malgré son image cool, Apple est la vraie World Company du XXIème siècle

François Lenglet

C'est d'ailleurs pour cela que les profits sont parqués à l'étranger. Car s'ils revenaient aux États-Unis, ils seraient immédiatement taxés au taux américain, beaucoup plus lourd.

C'est tout à fait légal. Malgré son image cool, Apple est la vraie World Company du XXIème siècle. Elle utilise toutes les possibilités de la mondialisation, avec un certain cynisme.

D'abord la fabrication des produits en Chine, au moins cher, avec des composants venus d'Asie, d'Amérique et d'Europe, puis exportation dans le monde entier, grâce à la disparition des frontières pour les marchandises. Ensuite la délocalisation des profits, grâce à la liberté de circulation internationale pour les capitaux.

"Rachats d'actions"

Ils ont commencé à rapatrier une cinquantaine de milliards l'année dernière, pour les distribuer aux actionnaires de la firme à la pomme. L'entreprise pratique ce qu'on appelle les "rachats d'actions" : elle achète à la bourse ses propres actions, ce qui fait monter le cours. Du coup, cela enrichit ceux qui possèdent des titres. Ce sont les entreprises qui ne savent pas quoi faire de leur argent qui font cela.

Ils rachètent aussi d'autres entreprises. Il y a peu, ils ont acquis un fabricant de casques audio, montée par le rappeur Dr Dre, pour plus de 3 milliards de dollars. Il y a deux jours, c'était une start-up possédant une technologie qui les intéresse pour la gestion de leur musique en ligne (le site de téléchargement I-Tunes).

Enfin, ils augmentent leurs dirigeants. Le comité exécutif de l'entreprise s'est octroyé une augmentation de 14%, au titres des bons résultats de l'année dernière, sur des rémunérations qui vont de plus millions de dollars à plusieurs dizaines de millions de dollars par an.

RTL vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/