1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. 1.000 emplois supprimés à la DCNS d'ici 2018
1 min de lecture

1.000 emplois supprimés à la DCNS d'ici 2018

REPLAY - Sur 2.000 départs à la retraite, 1.000 ne seront pas remplacés sur les trois ans à venir. Les employés de l'entreprise française craignent un "plan social déguisé".

Le sous-marin nucléaire sur le site de la DCNS à Cherbourg
Le sous-marin nucléaire sur le site de la DCNS à Cherbourg
Cherbourg : 1.000 emplois supprimés à la DCNS
01:01
Frédéric Veille & La rédaction numérique de RTL

À Cherbourg, l'arsenal c'est le poumon de la ville. Aujourd'hui, la société DCNS emploie 2.300 personnes dans la ville du nord de la France, principalement affectée à la construction de sous-marin nucléaire. Mais les risques d'un plan social déguisé pèsent lourd. L'entreprise française qui construit les fameux Mistral qui n'ont finalement pas été livrés à la Russie prévoit donc la suppression de 1.000 emplois sur les 13.000 que compte le groupe. Et ce, dans les trois ans à venir. 

Si l'entreprise parle avant tout d'un "transfert" de postes, l'inquiétude est grande pour les salariés. "Il y a une réelle crainte qu'il y ait un plan de social déguisé, il y a le transfert de l'ensemble des activités de soutien et de leur personnel vers une filiale qui appartient en partie à la DCNS donc forcément il y a des craintes", regrette Vincent Hurel, élu au Comité d'entreprise. 
Ce transfert de personnel concernerait 200 salariés du groupe. Un chiffre auquel il faut ajouter 2.000 départs à la retraite dont 1.000 ne seront pas remplacés. "Ça fait dix ans qu'on n'a pas eu un projet d'une telle ampleur", clame Alexis Padet (CGT). Mardi 8 juillet, il était 900 salariés à protester contre ce projet dans l'enceinte de l'Arsenal. Un chiffre qui pourrait rapidement augmenter si les choses n'évoluent pas. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/