1 min de lecture Agriculture

Zones défavorisées : les paysans français ont peur de perdre des aides européennes

Depuis quinze jours, des manifestations d'agriculteurs ont lieu dans toute l'Occitanie. Les axes de Toulouse ont été bloqués mercredi 7 février. La raison de la colère : le désir de Bruxelles de réformer les zones défavorisées.

Virginie Garin C'est notre Planète Virginie Garin
>
Zones défavorisées : les paysans français ont peur de perdre des aides européennes Crédit Image : AFP / ERIC CABANIS | Crédit Média : Virginie Garin | Durée : | Date : La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin et Loïc Farge

Ce sont des aides très particulières versées aux agriculteurs pour compenser un handicap naturel (un climat difficile, une terre pauvre). Ils ont des rendements plus faibles, ils touchent des indemnités.

Seulement voilà, les critères pour y avoir droit datent de 1976. Depuis quarante ans, l'agriculture a évolué. Ce qui était un handicap pour un paysan ne l'est plus forcément. S'il avait un champ avec une forte pente, il a aujourd'hui des machines plus pratiques. S'il était dans une zone humide, elle a pu être asséchée.

Donc comme ces aides représentent quand même 1 milliard d'euros par an pour 100.000 agriculteurs, rien qu'en France, Bruxelles a demandé aux États de revoir les critères et de redessiner les zones géographiques dans lesquelles on peut avoir ses aides.

À lire aussi
Des poussins (illustration) animaux
Le massacre des poussins mâles dans les élevages de poules pondeuses bientôt stoppé ?

Le ministère français de l'Agriculture a fait des propositions qui ont mis en colère les agriculteurs. En Occitanie, plus de 1.000 communes auraient été exclues de la zone défavorisée.
 
Si ça se passe mal surtout dans cette région, c'est que le relief, la géographie et les handicaps naturels y sont plus important qu'ailleurs. Dans le Tarn-et-Garonne ou le Lot, l’agriculture est plus difficile qu'en Bretagne.

Risques de nouveaux barrages

Une nouvelle réunion a eu lieu au ministère mercredi 7 février. Elle s'est plutôt bien passée. Les représentants syndicaux ont appelé a lever les barrages. Mais comme le gouvernement a accordé un peu plus à l'Occitanie, les autres régions vont moins toucher.

Le budget européen n'est pas extensible. Donc si les Toulousains devraient pouvoir à nouveau circuler, des barrages pourraient se former dans d'autres départements.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agriculture Social Manifestations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792170865
Zones défavorisées : les paysans français ont peur de perdre des aides européennes
Zones défavorisées : les paysans français ont peur de perdre des aides européennes
Depuis quinze jours, des manifestations d'agriculteurs ont lieu dans toute l'Occitanie. Les axes de Toulouse ont été bloqués mercredi 7 février. La raison de la colère : le désir de Bruxelles de réformer les zones défavorisées.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/zones-defavorisees-les-paysans-francais-ont-peur-de-perdre-des-aides-europeennes-7792170865
2018-02-08 06:26:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/UuRNr935Vdw3DBI1-xTE7Q/330v220-2/online/image/2018/0208/7792171001_une-manifestations-d-agriculteurs-a-toulouse-le-7-fevrier-2018.jpg