1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Willy Schraen répond à Jadot : "interdire le week-end, ça veut dire qu'on interdit la chasse"
1 min de lecture

Willy Schraen répond à Jadot : "interdire le week-end, ça veut dire qu'on interdit la chasse"

Le président de la Fédération nationale des chasseurs regrette la mesure portée par le candidat écologiste qui vise à interdire la chasse le week-end et pendant les vacances scolaires. "Si on empêche les gens de vivre leur passion en dehors des heures de travail, cela va être compliqué", estime-t-il.

Willy Schraen, le président de la Fédération nationale des chasseurs (FNC)
Willy Schraen, le président de la Fédération nationale des chasseurs (FNC)
Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
La proposition de Yannick Jadot "veut dire qu'on interdit la chasse", fustige Willy Schraen
07:10
Christophe Pacaud - édité par Quentin Marchal

C'est un projet qui n'a pas manqué de faire parler vendredi 29 octobre. Le candidat écologiste à la présidentielle Yannick Jadot s'est prononcé en faveur de l'interdiction de la chasse le week-end et pendant les vacances scolaires. Cette mesure a été vivement critiquée par Willy Schraen, le président de la Fédération nationale des chasseurs (FNC), qui, sur RTL estime qu'elle vise à entièrement interdire cette pratique.

 "La chasse est pratiquée par une marge de Français assez populaires, qui travaillent, donc expliquer qu'on va interdire le week-end et les vacances, ça veut dire qu'on interdit la chasse", pointe-t-il du doigt. "On est en campagne présidentielle. Pour Yannick Jadot c'est un petit peu difficile, les Français ont peur de son programme qui est une longue liste d'interdictions. Faire un petit buzz et une polémique sur la chasse, ça peut ramener un peu de voix et c'est dans l'air du temps en ce qui le concerne", a-t-il également estimé.

"Si on empêche les gens de vivre leur passion en dehors des heures de travail, cela va être compliqué", regrette Willy Schraen. Alors que Yannick Jadot souhaite que tous les Français puissent se balader dans la nature, le président de la FNC réplique et affirme que "la nature n'est pas à tout le monde". "La nature, c'est avant tout des propriétés privées , qu'elles soient forestières ou agricoles, donc il y a des gens qui ont le droit de se promener chez eux et de pratiquer leur passion".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/