1 min de lecture Société

Voitures anciennes : le casse-tête à venir de la restauration de ces véhicules

Si l'entretien et la restauration des voitures anciennes nécessitent un véritable savoir faire, la main d'oeuvre disponible est de plus en plus rare.

Une Citroën 2CV, dans les rues Loches en Indre-et-Loire
Une Citroën 2CV, dans les rues Loches en Indre-et-Loire Crédit : GUILLAUME SOUVANT / AFP
Florian Martin édité par Claire Gaveau

C'est la grande tendance du moment, les véhicules anciens ont la côte, mais encore faut-il pouvoir les restaurer. De la simple 2CV à la Porsche 911 des années 70, l'automobile passion n'a jamais autant fait parler d'elle.

Journée des véhicules d'époques, Tour Auto, Le Mans Classic... Les événements ne manquent pas pour admirer ces œuvres d'art roulantes. En France, il y a plus de 800.000 modèles anciens qui circulent.

Il faut les bichonner et les entretenir. C'est un vrai savoir faire qu'il faut transmettre. Mais, en 2025, on estime que plus de la moitié des professionnels du secteur auront dépassé l'âge de la retraite. Alors quelles sont les formations existantes, comment se spécialiser et surtout comment attirer les jeunes vers ces métiers de la mécanique ancienne ?

La restauration de véhicules anciens est donc un secteur qui embauche de plus en plus. Et avec la mode des youngtimers, les collectionneurs de voitures qui ont moins de 30 ans, comme la mythique 205, il va y avoir encore plus de travail. Du simple entretien à la restauration complète, il faut des connaissances spécifiques, on ne répare pas une voiture ancienne comme une moderne. Il faut se familiariser avec un univers, ça demande du temps et surtout une formation.

Peu de formations spécifiques

À lire aussi
La sécheresse (illustration) Gard
Sécheresse : le Gard dans une situation "exceptionnelle" alerte la préfecture

Et c'est bien là le principal problème. D'un coté on manque de personnels qualifiés dans les voitures anciennes, comme les carrossiers ou les mécaniciens, et de l'autre coté il n'y a pas de cursus officiel. La mécanique automobile peut s'apprendre avec un BTS, un CAP ou un bac professionnel, mais ça reste très général. On peut se spécialiser lors d'apprentissage, mais globalement il n'y a pas de structure reconnue pour se former à la mécanique ancienne en France.

Cependant, il existe malgré tout des sessions de formation. Les plus connues sont assurées par le conservatoire national des véhicules anciens (CNVA), près de Paris. Cela peut aller de quelques heures à des cursus plus long de 10 mois.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Voitures anciennes Emploi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797568601
Voitures anciennes : le casse-tête à venir de la restauration de ces véhicules
Voitures anciennes : le casse-tête à venir de la restauration de ces véhicules
Si l'entretien et la restauration des voitures anciennes nécessitent un véritable savoir faire, la main d'oeuvre disponible est de plus en plus rare.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/voitures-anciennes-le-casse-tete-a-venir-de-la-restauration-de-ces-vehicules-7797568601
2019-05-05 22:01:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/X4JWu8v5-HrZHRbMl3OlkQ/330v220-2/online/image/2019/0203/7796434528_une-citroen-2cv-dans-les-rues-loches-en-indre-et-loire.jpg