1 min de lecture Éducation nationale

Violences scolaires : "L'école n'est plus un sanctuaire", estime un proviseur sur RTL

INVITÉ RTL - Bruno Bobkiewicz, secrétaire national du syndicat des personnels de direction, s'exprime sur les violences dans les établissements scolaires. Leur nombre "n'évolue pas" mais les incidents sont de plus en plus graves, explique-t-il.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Violences scolaires : "L'école n'est plus un sanctuaire", estime un proviseur sur RTL Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier édité par Cassandre Jeannin

Après les nombreux cas de violences scolaires relatés cette semaine, Bruno Bobkiewicz, proviseur d'un établissement à Vincennes et secrétaire général du syndicat de personnel de direction, réagit sur RTL. "L'école n'est plus un sanctuaire", déplore-t-il.

"Le nombre d'incidents sur une année scolaire n'évolue pas, selon les chiffres du ministère de l'Éducation nationale, mais on a des incidents très graves qui se produisent et qui doivent nous interroger sur la façon dont les choses se déroulent dans les établissements", indique Bruno Bobkiewicz.

Ces violences sont une "inquiétude notamment dans certains territoires où de toute évidence on vit au quotidien dans un climat de tension importante", rappelle le proviseur, "on est très souvent sur des zones un peu sensibles identifiées".

Pour enrayer le phénomène, il y a un "axe sécuritaire (...) vers lequel on doit tendre dans certaines situations un peu complexes, avec des grilles, des caméras de sécurité" et "un travail à faire en terme de prévention", selon le représentant syndical. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Violence à l'école École
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants