1 min de lecture Société

Vins : la mauvaise récolte va mener à des "difficultés de trésorerie"

INVITÉ RTL - Le millésime 2017 constitue la plus petite production jamais enregistrée de l'après-guerre, explique le viticulteur Jérôme Despey.

Micro générique Switch 245x300 L'invité RTL du Week-End Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Vins : la mauvaise récolte va mener à des "difficultés de trésorerie" Crédit Image : JEFF PACHOUD / AFP | Crédit Média : Philippe Robuchon | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Robuchon
Philippe Robuchon et Clarisse Martin

L'année 2016 avait déjà été une période difficile pour le secteur du vin, cela se poursuit en 2017. Cette année est celle de la plus petite production en vin depuis la Seconde Guerre mondiale, explique le viticulteur Jérôme Despey. Invité de RTL de ce samedi 26 août, ce viticulteur de l'Hérault, par ailleurs conseiller Vins à FranceAgriMer et secrétaire général de la FNSEA, se désole des "difficultés de trésorerie" qui vont survenir. 

Il va y avoir "des pertes importantes en chiffre d'affaires, c'est pour cela que j'ai appelé le ministre de l'Agriculture pour qu'il nous reçoive rapidement". Mais si la production est en baisse, Jérôme Despey se félicite néanmoins d'une chose. "On a aussi la qualité, et heureusement c'est ça qui est aussi important pour un viticulteur".

De mauvaises récoltes dues à des conditions météorologiques défavorables. Gel, sécheresse, grêle... Les différents vignobles français ont traversé des épisodes climatiques qui leur ont parfois été fatals. Dans le Sud-Est et sur la façade méditerranéenne par exemple, les ceps ont souffert de la chaleur. Dans le Sud-Ouest, le Val-de-Loire et la Champagne en revanche, c'est le gel qui est davantage responsable.

Réviser le système de protection

"Il faut essayer de limiter la casse", assène Jérôme Despey. Pour ce faire, le viticulteur plaide pour une révision des seuils de déclenchement des assurances. "Il faut trouver des moyens, puisque les risques sont récurrents, pour permettre aux viticulteurs de mieux se protéger."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Agriculture Météo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants