1 min de lecture

La chronique de Laurent Gerra du 11 mai 2020

Ce lundi 11 mai, Laurent Gerra a imité entre autres, Chevalier et Laspalès, Hubert Reeves et Michel Chevalet.

Laurent Gerra
Laurent Gerra

Certains Français attendaient avec impatience ce lundi 11 mai, qui signe le début du déconfinement. Pour Chevallier et Laspalès, ce jour sonne comme une libération : "Ma femme elle me demande de plier les draps et me reproche de les mettre en boule. Après elle défait tout ce que j'ai fait, pour refaire et m'humilier en me montrant qu'elle sait mieux faire que moi, elle est pénible !". 

L'astrophysicien Hubert Reeves tient à avertir les personnes qui vont ressortir dans la rue, qu'elles risquent d'expérimenter le syndrome du cosmonaute. Celui-ci se traduit par "les muscles qu'ont fondus, qui pendouillent sous les bras. On a l'abdomen qui s'échappe du survet, les cheveux qui collent, les oreilles qui sifflent, la bouche qui bave et les yeux qui gonflent. On devient tout pâle et on reconnait plus personne", met en garde le célèbre scientifique. 

Avec le déconfinement, les professionnels de santé craignent un nouvel engorgement des hôpitaux. Pour Michel Chevalet, les déconfinés vont devoir faire face à des services surchargés notamment en raison des accidents de confinement : "il y a d'abord tout ceux qui se sont tordus les chevilles, brisés les rotules et tassés les vertèbres, en se mettant subitement au jogging !".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants