1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. VIDÉO - Hommage national à Nice : le discours poignant d'une proche de victimes
1 min de lecture

VIDÉO - Hommage national à Nice : le discours poignant d'une proche de victimes

Lors du poignant hommage rendu aux 86 victimes de l'attentat du 14 juillet, le premier discours a été prononcé par Cindy Pellegrini dont la famille a été marquée, trois mois auparavant, par six décès.

Cindy Pellegrini lors de l'hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet à Nice
Cindy Pellegrini lors de l'hommage aux victimes de l'attentat du 14 juillet à Nice
Crédit : Capture d'écran
Maxime Magnier

Ce samedi 15 octobre, sur la Colline du Château, la ville de Nice se recueillait. Lors de la cérémonie d'hommage national organisée en présence de François Hollande et à laquelle assistaient les familles des 86 défunts de la promenade des Anglais, l'émotion était particulièrement palpable. Cindy Pellegrini fut la première à prendre la parole. Lors du 14 juillet et la course infernale du terroriste Mohamed Lahouaiej Bouhlel à bord de son camion, la jeune femme a perdu six membres de sa famille. 

"En ce 14 juillet 2016, vous vouliez simplement admirer le ciel, et non pas le rejoindre. Votre tort, notre tort : vouloir être en famille, entre amis, à la terrasse d'un café ou d'un restaurant. Votre tort, notre tort : vouloir profiter de cette belle fête nationale qu'est le 14 juillet. Cette date si symbolique qui a consacré trois principes fondamentaux de notre République. "Liberté, égalité, fraternité" a pris tout son sens ce soir-là", commence Cindy Pellegrini.

Puis, la voix toujours empreinte d'une émotion partagée par l'assemblée, elle poursuit : "Liberté : ce soir-là, vous vous sentiez libres. Libres de vivre. Libres de profiter d'une belle soirée d'été dans cette célèbre baie qui porte désormais si bien son nom : la baie des anges. Égalité : ce soir-là, vous étiez tous égaux : chrétiens, juifs, musulmans, de toutes nationalités face à ce camion fou qui vous a emporté dans un monde surement bien meilleur que le nôtre. Fraternité : ce soir-là, ce mot a pris tout son sens. Des pompiers, des soignants, des gendarmes, des policiers, mais aussi des hommes qui, par leur acte héroïque, ont permis de sauver des centaines de vies. Nous, familles de victimes, nous vous en remercions."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/