1 min de lecture Voiture d'occasion

Véhicules d'occasion : les Français se méfient des arnaques

REPLAY - Si les Français achètent deux fois et demi plus d'occasions que de voitures neuves, au moment de faire le choix il y a une grosse angoisse.

Micro générique Switch 245x300 Auto-Radio Christophe Bourroux iTunes RSS
>
Véhicules d'occasion : les Français se méfient des arnaques Crédit Image : AFP / Archives, Franck Fife | Crédit Média : Christophe Bourroux | Durée : | Date : La page de l'émission
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux et Loïc Farge

L'occaz' superstar : il s'est vendu 5,6 millions de voitures d'occasion l'an dernier, contre 1,9 pour les neuves. Si les automobilistes y trouvent leur bonheur, en revanche ils se méfient. Et pas qu'un peu. L'occasion reste un monde opaque. Pour preuve, une étude Opinionway pour La Centrale(*) révèle que plus d'un consommateur sur huit estime que les arnaques sont nombreuses. Pour sept personnes interrogées sur dix, c'est beaucoup plus risqué que d'acheter un véhicule neuf.

Les trois principaux freins sont dans l'ordre l'incapacité à identifier un vice caché, à retracer l'historique d'un modèle et la peur de ne pas avoir de recours en cas de litige. Sans oublier la grosse trouille de ne pas être payé ou d'avoir un chèque en bois au moment de la transaction.

Passer par un site web connu sécurise

C'est entre particuliers que la méfiance est la plus grande. Alors que les garagistes et autres concessionnaires n'ont pas toujours bonne réputation, pour l'occasion les Français leur font une grande confiance. Le chiffre de 80% d'inquiétude tombe à 30% pour toute transaction assurée par un professionnel, y compris lors des consultations d'annonces en ligne. Passer par un site connu et reconnu sécurise les automobilistes.

Il faut dire que de plus en plus de sites spécialisés font la chasse aux annonces trop alléchantes. Comme par exemple les véhicules proposés à un tarif canon, bien en dessous du prix l’Argus avec un faible kilométrage. De toute façon, il y a toujours un risque. En effet, aujourd'hui 5 à 10% du parc d’occasion aurait un compteur kilométrique trafiqué.

À lire aussi
drogue
Société : les jeunes parlent-ils bien le français ?

(*) Étude a été réalisée du 12 au 15 février 2016 selon la méthode des quotas auprès d’un échantillon de 1.004 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Voiture d'occasion Auto Société
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants