1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Troyes : une femme écrouée après s'être rendue en Syrie
1 min de lecture

Troyes : une femme écrouée après s'être rendue en Syrie

Une femme de 48 ans a été mise en examen et écrouée après s'être rendue trois fois en Syrie, où son fils est soupçonné de se battre.

Un commerçant chinois agressé et dépouillé à Bobigny (Seine-Saint-Denis) mercredi 7 septembre
Un commerçant chinois agressé et dépouillé à Bobigny (Seine-Saint-Denis) mercredi 7 septembre
Crédit : AFP / PHILIPPE HUGUEN
La rédaction numérique de RTL & AFP

Une femme de 48 ans interpellée la semaine dernière à Troyes, dans l'Aube, a été mise en examen et écrouée après avoir effectué trois voyages en Syrie, où son fils combattrait au sein d'un groupe jihadiste.
Une information judiciaire avait été ouverte fin avril sur cette femme, présentée comme une convertie "totalement radicalisée" qui soutient le jihad armé mené en Syrie contre le régime de Bachar al-Assad.
Elle avait selon cette source effectué entre décembre et avril son troisième voyage en Syrie, au cours duquel elle s'est mariée religieusement.

230 personnes concernées par des enquêtes

Son fils est de son côté soupçonné de combattre en Syrie dans les rangs de l'Etat islamique (ex-Etat islamique en Irak et au Levant - EIIL). Il est visé par une autre enquête antiterroriste ouverte à Paris.
Interpellée mercredi 2 juillet, elle a été mise en examen en fin de semaine dernière. Un magistrat spécialisé a ordonné mardi son placement en détention provisoire, selon la source.
Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a présenté mercredi matin en conseil des ministres un projet de loi visant à renforcer l'arsenal législatif pour faire face à la recrudescence de départs vers la Syrie.
Selon une source judiciaire, 58 procédures judiciaires étaient ouvertes au 1er juillet en lien avec des départs en Syrie, dont 26 enquêtes préliminaires conduites sous l'autorité du parquet antiterroriste et 32 informations judiciaires confiées à des juges d'instruction. Ces enquêtes sont susceptibles de concerner 230 personnes, a assuré cette source.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/