1 min de lecture Santé

Un collectif veut alerter sur les dangers des écrans au quotidien

Pour alerter sur "l'omniprésence des écrans" et les dangers qu'ils représentent sur notre santé, un collectif de 12 associations organisera les premières "Assises de l'attention" le 1er février 2020 à Paris.

Les enfants passent de plus en plus de temps devant les écrans
Les enfants passent de plus en plus de temps devant les écrans Crédit : CC0 Public Domain
Charles Deluermoz

Télévisions, téléphones, ordinateurs, tablettes... Les écrans ont envahi notre quotidien. À tel point que "notre attention est en danger" prévient un collectif de 12 associations qui dresse un constat alarmant dans un communiqué publié ce jeudi 9 janvier.

"Avec plus de 5 heures par jour passées devant un écran (hors activité professionnelle) et face à un nombre de jeunes touchés chaque jour plus important, le temps est venu de se mobiliser face à la dépendance de notre société aux écrans" estime le collectif qui alerte sur les risques encourus par les plus jeunes tout en dénonçant  "l’exploitation des données personnelles au détriment de l’intérêt général." 

Issues de différents milieux de la société civile, ces associations ont ainsi souhaité "s'unir pour donner l'alerte en organisant les 1eres 'Assises de l'attention', le 1er février, à Paris". L'enjeu pour le collectif est d'interroger notre capacité à mieux protéger notre attention face aux dangers des écrans.

Un "scandale sanitaire"

L'événement, qui aura pour ambition de confronter les différentes expertises au sujet de nos expositions à ces écrans tout en proposant des pistes de mobilisation, sera organisé à quelques jours des "20èmes Journées Mondiales sans Téléphone Portable & Smartphone", qui se tiendront du 3 au 9 février 2020.

À lire aussi
Un moustique qui s'apprête à piquer (illustration). moustiques
Moustiques : pourquoi certains se font-ils plus piquer ?

Selon le collectif, "la captation quasi permanente de notre attention par les écrans représente un problème majeur pour notre société. En premier lieu, la surexposition aux écrans constitue un scandale sanitaire pour tous ses effets sur la santé, largement démontrés, en particulier chez les enfants. Plus largement, cette surexposition abîme le lien social, l'environnement et la démocratie, dans des proportions largement sous-estimées". 

Aussi, les 12 associations feront entendre leur "inquiétude" et leur "indignation" face à la "passivité voire à la complicité de certaines institutions publiques, et formulera des propositions à l'intention des décideurs politiques, et notamment des candidats aux élections municipales." 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Ordinateurs Téléphone
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants