1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Orque dans la Seine : comment le mammifère est-il mort ?
2 min de lecture

Orque dans la Seine : comment le mammifère est-il mort ?

De plus en plus en difficulté, l'orque a finalement été retrouvée morte après plusieurs jours passés dans la Seine.

Une maman orque, J35, transporte le cadavre de son bébé depuis 5 jours.
Une maman orque, J35, transporte le cadavre de son bébé depuis 5 jours.
Crédit : Taylor Shedd, Soundwatch
Charlène Slowik & AFP

Après plusieurs jours passés en grande difficulté dans la Seine, l'orque a finalement été retrouvée morte ce lundi 30 mai au matin. L'animal va être remorqué pour être autopsié, a précisé la préfecture de la Seine-Maritime dans un communiqué.

C'est un cargo norvégien, qui remontait la Seine en direction de Rouen, qui a repéré le mammifère marin. "À la suite d’une observation réalisée par un marin et relayée par la capitainerie Haropa du port de Rouen, les investigations menées ont permis aux embarcations de Sea Shepherd France de repérer l’animal à la surface, puis de constater son décès", a précisé la préfecture.

Sur le réseau social Twitter, l'association Sea Shepherd France a confirmé avoir "retrouvé le cadavre de l'orque (lundi) matin à 11h48". "Nous sommes actuellement avec elle pour empêcher que son corps ne soit percuté par un navire, ce qui compromettrait l'autopsie. Nous attendons l'équipe mobilisée par l’État pour la récupérer", a également indiqué Sea Shepherd France.

L'animal devait être euthanasié

Selon les premières constatations, l'orque se trouvait de plus en plus mal en point. "L'animal était couché sur le flanc, ce n'était pas très bon signe", a déclaré Gérard Mauger, vice-président du GECC, une association basée à Cherbourg missionnée pour l'étude et la préservation des mammifères marins en Manche. "On parlait plutôt d'un fantôme d'orque tellement sa peau était ulcérée. Elle devait souffrir le martyre. Des morceaux de peau tombaient, il n'y avait plus rien à faire", a poursuivi Gérard Mauger.

À lire aussi

Des experts, chargé du suivi de l'animal, avaient décidé dimanche de l'euthanasier après l'échec des opérations pour la guider vers la mer à l'aide de stimuli sonores. "Tout était prêt pour l'euthanasier" lorsqu'elle a été retrouvée morte, déclare Gérard Mauger. Son corps va désormais être remorqué vers les berges de la Seine où des vétérinaires et biologistes experts vont assurer une autopsie et des prélèvements afin d’établir les causes de l’errance et de la mort de l'animal. Les experts pensent qu'il pourrait s'agir d'une mycose particulière.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/