1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Turquie : les femmes protestent parce qu'on leur interdit de porter un short
1 min de lecture

Turquie : les femmes protestent parce qu'on leur interdit de porter un short

À Istanbul en Turquie, les femmes ont protesté dans la rue contre les violences faites aux femmes et contre ceux qui leur demandent de s'habiller de manière conservatrice.

En Turquie, les femmes ont défilé lors d'une "Women's March", le 8 mars dernier
En Turquie, les femmes ont défilé lors d'une "Women's March", le 8 mars dernier
Crédit : ADEM ALTAN / AFP
Arièle Bonte
Arièle Bonte

"Don't mess with my outfit" (ou "lâche-moi avec ma tenue"), c'est le nom qu'ont donné les femmes turques à leur manifestation, qui avait lieu samedi 29 juillet à Istanbul. Armées de pancartes et de slogans, les manifestantes ont brandi des shorts en jean pour montrer le type de vêtements que les hommes conservateurs refusent de les voir porter. 

"Nous n'allons pas obéir, être réduites au silence et nous n'aurons pas peur. Nous allons remporter ce combat grâce à notre résistance", scandait la foule en dessous de drapeaux arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBTQI elle aussi présente lors de la manifestation, a rapporté l'agence de presse Reuters

Si les femmes ont décidé de descendre dans les rues pour exprimer leur colère, c'est parce que leur pays multiplie les actes de violences envers elles et la communauté gay. Les manifestantes assurent que les femmes sont de plus en plus victimes d'attaques physiques comme verbales concernant leur façon de s'habiller. 

Des "vêtements provocants"

En juin dernier par exemple, souligne Reuters, Asena Melisa Saglam, une jeune femme turque, a été attaquée dans un bus d'Istanbul par un homme. La raison de cette violence ? Asena Melisa portait un short durant le Ramadan.

À lire aussi

Une autre femme, Canan Kaymakci, a été harcelée dans la rue par un homme qui l'a accusée de porter des vêtements provocants tandis que Aysegul Terzi s'est vue attribuée le nom de "diable" pour elle aussi avoir décidé de porter un short.

L'homme qui a jeté Aysegul hors du bus dans lequel elle se trouvait lui a alors lancé que les femmes portant ce type de vêtements "devaient mourir". 

"Ne vous mêlez ni de mon foulard, short ou de mes tenues", pouvait-on lire sur les pancartes des manifestantes. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/