1 min de lecture Société

Tribune "anti #MeToo" : la dessinatrice Emma ajoute son grain de sel à la polémique

La dessinatrice décrypte un à un les arguments avancés par les auteures de la tribune "anti #MeToo" publiée dans les colonnes du "Monde", mardi 9 janvier.

La dessinatrice Emma répond à la tribune "anti #MeToo" publiée sur "Le Monde"
La dessinatrice Emma répond à la tribune "anti #MeToo" publiée sur "Le Monde" Crédit : Emma
Arièle Bonte
Arièle Bonte
Journaliste

"Il est au passage intéressant de constater que les femmes qui défendent ce droit à harceler sont très aisées, et ce sont les hommes de leur classe qu'elles soutiennent". La dessinatrice Emma a une fois de plus frappé.

Après s'être attaquée à la culture du viol ou à la charge mentale, la dessinatrice a de nouveau sorti sa tablette graphique pour réagir à la tribune sur la "liberté d'importunité", publiée dans les colonnes du Monde mardi 9 janvier. 

"L'année commence bien avec un petit retour de bâton antiféministe", écrit Emma dans une publication Facebook, publiée mercredi 10 janvier. "On n'allait pas laisser les femmes s'émanciper aussi facilement n'est-ce-pas. Bon je sais pas vous, mais moi, j'ai pas prévu de me laisser faire", ajoute la dessinatrice avant de publier 16 vignettes décryptant un à un les "arguments" avancés par les auteures et signataires de la tribune.

L'ensemble de cette courte bande-dessinée est à retrouver sur le profil Facebook de l'auteure d'Un autre regard

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Égalité hommes-femmes Bd
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants