1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Grève de confort : "On ne peut pas quantifier le phénomène", selon le syndicat UTP
1 min de lecture

Grève de confort : "On ne peut pas quantifier le phénomène", selon le syndicat UTP

INVITÉ RTL - Le syndicat UTP réagit alors que FO entame une grève en PACA jusqu'au 8 janvier, soit une période couvrant l'ensemble des vacances scolaires. La CGT dénonce pour sa part une grève "de confort".

Un TGV en gare (illustration)
Un TGV en gare (illustration)
Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Grève de confort : "On ne peut pas quantifier le phénomène", selon le syndicat UTP
00:04:18
Grève de confort : "On ne peut pas quantifier le phénomène", estime un syndicat
00:04:18
Philippe Robuchon & Bénédicte Tassart

Jusqu'au 8 janvier prochain, les TER de la région PACA seront perturbés en raison d'une grève menée par Force Ouvrière, pour lutter contre la perte d'emplois. Problème, le préavis correspond exactement aux dates des vacances scolaires de Noël, ce qui dénonce notamment la CGT. 

"Il ne faut pas généraliser ce type de préavis de grève", insiste Benoit Juéry, directeur des affaires sociales de l’UTP, Union des Transports Publics et Ferroviaires. "Là, on connait les motifs du préavis de grève qui est déposé aujourd'hui par Force ouvrière. Les motifs sous-jacents sont toujours difficiles à identifier", précise-t-il. 

Pourtant, la CGT dénonce une grève "de confort" destinée à masquer les absences de cheminots pendant cette période. Une situation tendue entre les deux syndicats que ne souhaite pas commenter Benoit Juéry

On ne peut pas généraliser, mais il y a des dérives par moments sur le terrain

Benoit Juéry, directeur des affaires sociales de l’UTP

Ce dernier estime que les deux syndicats peuvent "avoir beau jeu de dénoncer des motifs sous-jacents (...) À ce stade il est très difficile de savoir quelle est la réalité". Toutefois, ces grèves de confort ont été abordées lors des Assises nationales de la mobilité qui se sont tenues de septembre à décembre.

À écouter aussi

"On ne peut pas vraiment quantifier le phénomène. On ne peut pas généraliser, mais il y a des dérives par moments sur le terrain", reconnait Benoit Juéry. "Il peut y avoir un conflit entre le réel motif affiché dans le préavis de grève et celui qui est sous-jacent de l'organisation syndicale". 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/