1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Homosexualité : comment les thérapies de conversion sont-elles encore possibles ?
2 min de lecture

Homosexualité : comment les thérapies de conversion sont-elles encore possibles ?

La reine d’Angleterre l’a confirmé mardi : le Royaume-Uni compte bien interdire les "thérapies de conversion" qui visent les personnes de la communauté LGBT. Mais où en sommes-nous en France ? "On est fait pour s'entendre" se pose la question.

Thérapies de conversion : comment est-ce encore possible en 2021 ?
Thérapies de conversion : comment est-ce encore possible en 2021 ?
Crédit : baona / GETTY
Comment les thérapies de conversion sont-elles encore possibles ?
38:58
Thibaud Chaboche & Emmanuelle Brisson

Il existe encore, à la surprise de beaucoup, ce que l'on appelle des "thérapies de conversion". Elles prétendent guérir ces personnes homosexuelles ou transsexuelles de leur déviance. Comment est-il possible que ces pratiques existent encore en 2021 dans notre pays ?

Une proposition de loi visant à interdire les thérapies de conversion a été déposée à l'Assemblée nationale en juin 2020 mais son examen n'est toujours pas à l'ordre du jour en France, contrairement à nos pays voisins, comme l'Angleterre.

Aujourd'hui, Flavie Flament en parle avec Benoît. Il a 32 ans et appelle RTL depuis Londres. Londres a été, pour lui, une étape très importante où il est sorti de cet enfer dans lequel il a été plongé. "J'avais 10 ans quand j'ai réalisé que j'aimais les hommes. À la maison, le sujet de l'homosexualité était abordé de façon négative, mes parents étant très croyants, ce n'était pas naturel pour eux. C'était une forme de perversion".

Des pratiques provenant des États-Unis

Benoît poursuit : "À 15 ans, j'ai fait mon coming out. J'ai senti le besoin d'en parler. Quand ma mère a accueilli cette confidence, elle m'a demandé si un prêtre m'avait déjà touché, cela montre bien que pour eux, on ne naît pas homosexuel, on le devient, ou plutôt on l'attrape, comme une maladie."

À lire aussi

Timothée de Rauglaudre, journaliste indépendant, complète le témoignage. "On savait que ces pratiques existaient aux États-Unis et on s'est alors demandé si cela existait aussi en France. C'était le cas. On a fait la rencontre de Benoît, son témoignage était important et déclencheur. Ses parents qui l'avaient envoyé faire ces sessions ont fini par l'accepter tel qu'il est, et ont même rejoint son combat".

"Aujourd'hui, on voit que les choses avancent, il y a une véritable libération de la parole", continue Thimothée de Rauglaudre.

Venez témoigner

Vous souhaitez témoigner par écrit, intervenir dans l'émission ou proposer des sujets ? Envoyez-nous un mail à l'adresse suivante : onestfaitpoursentendre@rtl.fr (ici) ou contactez-nous en message privé sur nos réseaux sociaux : Facebook et Twitter !


"On est fait pour s'entendre", le magazine qui vous ressemble et vous rassemble, de 14h30 à 15h30, en direct sur RTL.

Invités

- Laurence Vanceunebrock, députée de l'Allier, membre de la commission des affaires sociales.

- Timothée de Rauglaudre, journaliste indépendant. Auteur de '' Dieu est amour '' chez Flammarion.

Dieu est amour
Dieu est amour
Crédit :

- Patrick Papazian, médecin sexologue.

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/