1 min de lecture Attentats à Paris

Tanguy Pastureau : le jihadisme, cette impasse

REPLAY - Il y a une semaine, la France se réveillait groggy d'un cauchemar dont elle peine à sortir. Les jihadistes, ces fous furieux qui tuent sans distinction, nous prennent pour des désaxés, des pervertis. Mais quand on regarde leur parcours, on voit des tenanciers de bistrot, des cocaïnomanes et des gobeurs d'amphètes. On est, au fond, toujours le perverti de quelqu'un d'autre.

Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau
>
Tanguy Pastureau : le djihadisme, cette impasse Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau Journaliste RTL

Il y a une semaine, la France se réveillait groggy, à cause des jihadistes, ces gens pour qui on est dépravé dès lors qu’on profite, qu’on boit, qu’on mange. Ils n’aiment pas l’alcool, ni la musique, comme David Guetta, et pour eux Christine Boutin qui trempe une lèvre dans du vin de messe, c’est de la luxure, alors qu’on découvre qu’eux-mêmes se vautraient dans le péché.

Un tel avait un bar en Belgique où tout le quartier se pétait la ruche et fumait du shit, une autre sniffait de la coke en boite, et avant chaque massacre, tous gobent du captagon, mélange d’ecstasy et d’amphétamine, Daech c’est les Stones + Aerosmith + toutes les raves party, mais avec les idées du Mollah Omar. Depardieu à côté d’un jihadiste c’est Heidi qui traie les chèvres de son papi en regardant pousser les fleurs.

On se fait attaquer par une cohorte de défoncés passés par la Belgique mais qui se sont mis tout sauf des frites dans le cornet.
 
Bref, comme d’habitude, ceux qui nous reprochent notre mode de vie font dix fois pire que nous, Daech c’est cet ancien fumeur qui vapote et qui vous fait un cirque si vous allumez une clope. Parce que ce qu’ils détestent, ce n’est pas l’alcool ni le rock, même si tous on buvait de la Contrex, chose que seules les filles font à partir d’avril en prévision de l’été, en écoutant les Prêtres, on serait encore des suppôts de Satan. Si demain on siffle du Fanta orange, les types feront péter les orangeraies.

Non, ce qu’ils haïssent, c’est qu’on ne soit pas comme eux des tueurs fous fidèles à un calife auto-proclamé qu’ils ne voient qu’en vidéo, c’est comme si moi j’adorais Clara Morgane.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentats à Paris Jihad Terrorisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants