1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Tanguy Pastureau : campagne à gauche, suite
2 min de lecture

Tanguy Pastureau : campagne à gauche, suite

Alors que le deuxième débat de la primaire de gauche arrive déjà, seulement quatre jours après le premier, Montebourg a fait du stand-up dans la rue, Hamon a conquis Marseille, Pinel n'a rien fait de notable, et Macron a rempli le Zénith de Lille, devant sa femme qui a convulsé devant tant de sex-appeal.

Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau
Crédit : RTL
Tanguy Pastureau : campagne à gauche, suite
02:58
Tanguy Pastureau : campagne à gauche, suite
03:33

La campagne à gauche continue de battre son plein, car dès ce soir, il y a le deuxième débat de la primaire, 4 jours après le premier, ils sont à fond, les loulous, ils débitent leur programme tels des ouvriers philippins des T-shirts H&M. Débat qui sera diffusé à 18h sur I-Télé, la chaîne dont les journalistes sont tous partis, il reste juste Audrey Pulvar et son chat Ficelle, c’est Jean-Luc, le technicien de maintenance de la machine à café qui interrogera les candidats.

 
En attendant, chacun poursuit sa campagne dans son coin. Arnaud Montebourg, vendredi, était à Bordeaux, où il a fait un stand-up, comme Thomas N’Gijol mais sans vannes, dans la rue. Une planche de bois, un tréteau, un micro Barbie chanteuse prêté par le Jouéclub local, et Nono harangue la foule ; Juppé est passé, il a cru que c’était un SDF en attente du casting 2024 de la Nouvelle Star, il lui a donné une pièce.
 
De son côté, Benoit Hamon était vendredi en meeting à Marseille devant 600 fans des seventies toujours en deuil de la voix de Barry White, qui donc se sont rabattus sur lui. En interview, il a déclaré s’être trouvé mauvais sur le 1er débat de la primaire, il faut dire que Bennahmias faisait en même temps une animation de jeu apéro, donc pour qu’on remarque Hamon, il aurait fallu qu’il twerke sur son pupitre en mini-short.
  Sinon, personne ne parle de Sylvia Pinel, à part la Dépêche du Midi, qui la définit comme "la star du premier débat de la primaire", propos impossibles à tenir si on n’est pas ivre mort. Explication, la Dépêche appartient au ministre Jean-Michel Baylet, or Jean-Mi c’est Kim Jong-un, Pinel est radicale de gauche comme lui, donc  sur 30 pages, il y en a 29 sur elle. L’horoscope il n’y a que son signe à elle et en page télé, il y a marqué "18h sur I-Télé, Sylvia Pinel, la star, fera face à six losers".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/