1 min de lecture Tabac

Tabac : Michèle Delaunay propose de baisser les revenus des buralistes les plus aisés

Cette proposition arrive à la suite de la publication par le "JDD" de la liste des buralistes les plus riches de France, alors que la profession manifeste contre l'arrivée du paquet neutre en 2016.

L'ancienne ministre déléguée aux personnes âgées, Michèle Delaunay, le 27 janvier 2014, à Metz
L'ancienne ministre déléguée aux personnes âgées, Michèle Delaunay, le 27 janvier 2014, à Metz Crédit : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Prendre aux riches pour donner aux pauvres. C'est l'idée de Michèle Delaunay concernant les buralistes. Alors que la profession est descendue dans les rues de France ce mardi 8 septembre pour protester contre l'instauration d'un paquet neutre d'ici mai 2016, la rapporteure de l’Assurance-maladie pour le projet de loi de financement de la Sécurité sociale propose une solution originale qu'elle aimerait amender. Selon Les Échos, l'ancienne ministre déléguée aux Personnes âgées souhaiterait raboter les salaires des buralistes les plus aisés pour augmenter les aides aux petits débitants de tabac

Une idée qui s'est développée après la publication par le Journal du dimanche du top 50 des buralistes de France en juillet dernier. Une liste dans laquelle certains bureaux de tabac encaisseraient jusqu'à 545.000 euros de commission par an sur les ventes de cigarettes seules. Autre proposition qui ne risque pas d'apaiser les tensions avec la profession : le paquet à 10 euros. Mme Delaunay a réitéré sa proposition dans un communiqué mardi, la jugeant nécessaire, aux côtés d'autres mesures, "pour sortir du tabac d'ici 2030". Une idée qui fait réagir dans les rangs des buralistes : "On ne peut pas continuer à creuser la différence de prix avec les autres pays", estime Pascal Montredon, président de la Confédération des buralistes. Selon les industriels, la contrebande représente un quart de la consommation en France. 

"La Cour des comptes a calculé qu'entre 2004 et 2011, le montant du soutien aux buralistes, toutes aides confondues, s'est élevé à 2,6 milliards d'euros. Quels autres commerces ont bénéficié de telles sommes ?", a interrogé Michèle Delaunay un communiqué, appelant les buralistes à "arrêter l'agitation" et à "continuer à travailler positivement ensemble." 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tabac Buralistes Michèle Delaunay
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants