1 min de lecture Société

Suicide : pourquoi les jeunes sont les premiers concernés

ÉCLAIRAGE - Parmi les 10.000 suicides recensés chaque année en France, les moins de 25 ans sont les principaux concernés. Et les réseaux sociaux ne sont pas innocents.

Générique 1 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL
>
Suicide : pourquoi les jeunes sont les premiers concernés Crédit Image : iStock | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
ClaireGaveau
Claire Gaveau
et Yves Calvi

Si le nombre de suicides est à la baisse, une centaine de vies sauvées en 10 ans, la situation demeure préoccupante avec environ 100.000 cas par an. Selon l'Observatoire nationale du suicide, qui publie ce lundi 5 février ses tous derniers chiffres sur ce mal être invisible, 10.000 décès sont recensés chaque année en France. Soit 27 suicides par jour.

Et dans le détail, ces drames sont très présents chez les jeunes générations. Les moins de 25 ans sont en effet en première ligne de cette question sociétale. Et parmi ces jeunes, 75% sont des garçons bien que les chiffres soient particulièrement à la hausse chez les jeunes adolescentes. 

Mais alors, comment expliquer cela ? Certaines spécialistes pointent notamment du doigt l'utilisation des réseaux sociaux. "On constate depuis quelques années, avec le ravage du cyber-harcèlement, que les réseaux sociaux servent à s'injurier, à s'humilier... Ils font partie des facteurs de suicide chez les adolescents", explique Justine Atlan, responsable de l'association e-Enfance sur RTL. Elle poursuit : "Le harcèlement au collège ne se passe jamais sans qu'il y ait aussi du cyber-harcèlement".

À lire aussi
Des "gilets jaunes" rassemblés place du Capitole à Toulouse, le 5 janvier 2019 Gilets jaunes
Les actualités de 7h30 - "Gilets jaunes" : le ras-le-bol des commerçants à Toulouse

Une "mise à mort" en ligne

Elle évoque dès lors une "mise à mort en ligne". "C'est un lynchage en ligne. Chacun va mettre sa petite pierre supplémentaire, sans se rendre compte des ravages en likant, en partageant, en commentant", développe-t-elle citant notamment des messages particulièrement explicites comme "tu ne mérites pas de vivre", "qu'est-ce que tu fais encore en vie" ou encore "tu devrais te pendre".

Les réseaux sociaux, à l'image de Facebook, se mobilisent sur cette question et tentent de prévenir au mieux les suicides. "Certains ont mis en place des systèmes pour veiller avec des mots clés. Ils ont des modérateurs qui peuvent être spécialisés mais, comme pour le reste, c'est très infime par rapport à la masse d'échanges et de personnes. Il y a donc des efforts à poursuivre", conclut Justine Atlan.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Suicide Réseaux sociaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792130078
Suicide : pourquoi les jeunes sont les premiers concernés
Suicide : pourquoi les jeunes sont les premiers concernés
ÉCLAIRAGE - Parmi les 10.000 suicides recensés chaque année en France, les moins de 25 ans sont les principaux concernés. Et les réseaux sociaux ne sont pas innocents.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/suicide-pourquoi-les-jeunes-sont-les-premiers-concernes-7792130078
2018-02-05 08:25:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/N3cudzXnYvxqugGJfMiRkg/330v220-2/online/image/2016/1205/7786138938_un-francais-sur-dix-se-dit-confronte-a-la-solitude-illustration.jpg