1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Stupéfiants au volant : un test salivaire plus efficace devrait être mis en place
1 min de lecture

Stupéfiants au volant : un test salivaire plus efficace devrait être mis en place

Le nouveau test salivaire n'obligerait plus les gendarmes et les policiers à faire appel à un médecin pour une prise de sang. Une nouveauté qui leur fera gagner du temps.

Cannabis au volant : les premiers tests salivaires ont été mis en place le 5 décembre 2014.
Cannabis au volant : les premiers tests salivaires ont été mis en place le 5 décembre 2014.
Crédit : GUILLAUME SOUVANT / AFP
Stupéfiants au volant : un test salivaire plus efficace devrait être mis en place
01:09
Christophe Bourroux & Valentin Chatelier

Les tests confondant les automobilistes ou motards sous l'emprise d'une drogue devraient être de plus en plus fréquents. Face à la hausse de ces cas, un test salivaire plus efficace et plus rapide devrait être mis en place. Actuellement en phase d'expérimentation, il permettrait de contourner l'étape difficile de la prise de sang, aujourd'hui obligatoire, faite par un médecin. Comme le rapporte la Sécurité routière, une telle opération ferait perdre en moyenne 2 à 3 heures aux policiers et gendarmes. Difficile donc, dans certaines zones ou à certaines heures, de contrôler beaucoup d'usagers de la route.

Avec ce nouveau système, l'opération se ferait plus rapidement, et permettrait le contrôle de davantage d'usagers. Si le test salivaire est positif, un deuxième est effectué directement par les gendarmes ou les policiers, puis envoyé à un laboratoire pour analyse. Et tout cela en seulement quelques minutes. Le conducteur repartirait ainsi chez lui, avant de recevoir les résultats dans sa boite aux lettres, accompagnés ou non d'une convocation au tribunal. Il risque aujourd'hui deux ans d'emprisonnement et 4.500 euros d'amende.

Un nouveau système qui fait face à une statistique en hausse : en 2014, 13,5% des conducteurs impliqués dans un accident mortel avaient consommé de la drogue. Ils étaient 12% en 2012. Pendant ce temps, la mortalité sur la route est repartie en hausse de 3,4% en 2014, une première depuis 12 ans.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/