2 min de lecture Coronavirus

StopCovid : moins de 2 millions de téléchargements en deux semaines

L'application StopCovid, lancée le 2 juin par le gouvernement dans la lutte contre le coronavirus a été téléchargée par seulement un peu plus de 2% de la population française.

L'application de suivi de contacts StopCovid
L'application de suivi de contacts StopCovid Crédit : AFP
Marie Gingault et AFP

L'application française StopCovid, mise en service le 2 juin par le gouvernement a été téléchargée moins de 2 millions de fois deux semaines après son lancement. Selon les chiffres obtenus par France Info auprès du secrétariat d'État au Numérique, l'application de traçage de contacts contre le coronavirus a été activée par 1,7 million d'utilisateurs, soit seulement un peu plus de 2% de la population française. 

Si l'application a été téléchargée plus de 600.000 fois les 24 premières heures après son lancement, depuis les chiffres sont en déclin et cela n'a donné lieu qu'à "une poignée" de notifications, avait indiqué le secrétaire d'État au numérique Cédric O le jeudi 11 juin.

L'application avait été voulue par le gouvernement afin de lutter contre la propagation du coronavirus. Très critiquée par ceux qui redoutent une société de surveillance, StopCovid doit permettre à un utilisateur qui se découvre contaminé de prévenir automatiquement toutes les personnes qu'il a croisées à moins d'un mètre, pendant plus de 15 minutes, au cours des deux dernières semaines.

Un outil efficace s'il est massivement utilisé

"Évidemment, dans un contexte où la prévalence de l'épidémie décroît très vite, l'incitation des gens à installer l'application est limitée", a reconnu Cédric O, à l'issue de la présentation d'un rapport du Conseil national du numérique sur les données de santé.

En effet, cet outil de traçage, téléchargeable gratuitement sur la base du volontariat, n'est réellement efficace que s'il est utilisé de façon massive, bien que le gouvernement l'estime utile "dès les premiers téléchargements", notamment en milieu urbain.

À lire aussi
Olivier Véran, le 23 septembre 2020. coronavirus
Covid-19 : posez vos questions à Olivier Véran, invité du "Grand Jury" dimanche

"On va continuer à faire en sorte qu'il y ait des gens qui la téléchargent, éventuellement envisager des évolutions, et puis si jamais il y a une deuxième vague, il faudra prendre un certain nombre d'initiatives pour repousser l'installation de l'application", avait déclaré Cédric O en admettant que "sur ce sujet de l'utilité sanitaire, ce n'est plus vraiment au secrétariat d'Etat au numérique de piloter le déploiement de cet outil, mais plutôt à la sphère santé."

6 millions d'installations pour le StopCovid allemand

A titre de comparaison, l'équivalent de StopCovid en Allemagne a été téléchargé par plus de 6 millions de personnes le jour de son activation mardi 16 juin. Mais son coût est sans commune mesure avec StopCovid : 20 millions d'euros de développement et 45 millions d'euros de maintenance contre 100.000 à 200.000 euros mensuels de maintenance pour l'application française. 

Contrairement à la France, l'Allemagne a fait le choix de décentraliser les données sur les mobiles et d'utiliser l'infrastructure développée par Apple et Google. L'application allemande sera donc compatible avec les autres applications européennes qui utilisent ce système, au contraire de StopCovid.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Épidémie Virus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants