2 min de lecture Isère

Soulèvement de gens du voyage en Isère : pourquoi la police n'a procédé à aucune interpellation

REPLAY / ÉCLAIRAGE - La situation est redevenue calme à Moirans, après que des gens du voyage ont bloqué les routes et incendié des voitures, mardi 20 octobre.

Yves Calvi RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Soulèvement de gens du voyage en Isère : pourquoi aucune interpellation n'a été faite ? Crédit Image : PHILIPPE DESMAZES / AFP | Crédit Média : Jean-Alphonse Richard | Durée : | Date : La page de l'émission
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard et La rédaction numérique de RTL

La ville de Moirans, dans l'Isère a été bloquée, mardi 20 octobre, par une centaine de gens du voyage qui ont bloqué les routes et incendié des voitures. Ils demandaient la libération de l'un des leurs incarcéré, afin qu'il puisse assister aux obsèques d'un proche. Aucune interpellation n'a été faite par les forces de l'ordre. Pourquoi ?

Les directives, à chaud, étaient le seul "maintien de l'ordre", avec deux objectifs : empêcher la propagation des violences et permettre aux pompiers de travailler. Le but était donc sécuriser rapidement les lieux. Les 125 gendarmes et 14 policiers n'avaient pas de consignes d'interpellations. Il leur a été tout de même demandé de photographier et de filmer les émeutiers souvent cagoulés. Un hélicoptère a été mobilisé dans ce but et des vidéos ont été tournées.

Un milieu très violent et explosif

Tout ce matériel va être remis aux enquêteurs. S'il y a interpellations, ça ne sera donc qu'après des identifications formelles. "Pas question de procéder à un vaste coup de filet, cela ne ferait que ranimer la violence", explique un policier. Les interpellations se feront plutôt dans quelques jours ou quelques semaines, une fois la tension retombée et sous haute protection du GIGN. Pourquoi ces interpellations sont-elles si délicates ? Il est de tradition depuis des années pour les préfets d'éviter les interpellations des gens du voyage dans le cas de troubles à l'ordre public.

À lire aussi
Sonia, la nounou des deux enfants percutés par un chauffard à Grenoble Grenoble
Les actualités de 18h - Enfants fauchés à Grenoble : la nounou raconte la scène


Ces arrestations ne sont jamais la priorité : zéro interpellation pour des occupations illégales de terrains de sport par exemple, malgré les plaintes déposées, pas de suite judiciaires données aux blocages de routes, comme ce fut le cas effectivement à Roye, dans la Somme, sur l'autoroute A1. Le but ainsi recherché est de ne pas ajouter de la tension à la tension car, par expérience, les forces de l'ordre le savent, elles évoluent ici dans un milieu très violent, très explosif. Les replis des casseurs se font toujours dans des camps où il faut aller les chercher. À chaud, c'est l'émeute garantie. C'est ce qui explique cette passivité, en ce moment même à Moirans où la plupart des émeutiers ont réintégré le camp local, mais où aucun d'entre eux n'a été interpellé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Isère Gens du voyage Affrontements
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780192761
Soulèvement de gens du voyage en Isère : pourquoi la police n'a procédé à aucune interpellation
Soulèvement de gens du voyage en Isère : pourquoi la police n'a procédé à aucune interpellation
REPLAY / ÉCLAIRAGE - La situation est redevenue calme à Moirans, après que des gens du voyage ont bloqué les routes et incendié des voitures, mardi 20 octobre.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/soulevement-de-gens-du-voyage-en-isere-pourquoi-la-police-n-a-procede-a-aucune-interpellation-7780192761
2015-10-21 10:46:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/F3yyujXQud489E3MjxC7Cg/330v220-2/online/image/2015/1021/7780192826_les-gens-du-voyage-ont-incendie-la-ville-de-moirans-en-isere.jpg