1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Soldes d'été : la canicule aurait avantagé les ventes sur internet
2 min de lecture

Soldes d'été : la canicule aurait avantagé les ventes sur internet

REPLAY - La canicule qui a touché la France au mois de juillet aurait incité les gens à faire leurs emplettes sur internet.

Une boutique affichant les soldes (Illustration)
Une boutique affichant les soldes (Illustration)
Crédit : FREDERICK FLORIN / AFP
Les ventes sur internet n'ont pas été impactées par la baisse des ventes, grâce notamment à la canicule
01:29
Sophie Joussellin & Julien Quelen

Alors que les soldes d'été prennent fin ce mardi, les premiers chiffres révèlent une baisse selon les secteurs de 3 à 10% des ventes par rapport à l'an dernier. Pour expliquer ce bilan décevant certains mettent en cause la canicule qui n'a en revanche pas influé sur les ventes par internet, dont le bilan reste positif malgré des résultats également moins bon que l'an dernier. 

La hausse globale annoncée par la fédération de la vente à distance est d'ailleurs de 6% seulement contre 11% l'année dernière. Chez Sarenza, le marchand de chaussures en ligne, le discours est teinté de déception même si le résultat est tout de même positif. "Les raisons ? D'une part l'économie n'est pas flamboyante donc je pense que les consommateurs font attention. Par ailleurs ils ont beaucoup acheté avant les soldes avec les offres privilèges. Donc l'un plus l'autre, même s'il a fait beau temps et même si les démarques étaient là aussi, ça a fait un petit cru", déclare ainsi à RTL le PDG du site. 

La canicule a incité les consommateurs à rester chez eux

D'autres sites ont en revanche explosé les scores, comme Brandalley, qui n'a pas hésité à proposer de grosses démarques dès le début des soldes, qui remercie également la canicule et chez qui l'on recense une hausse de +28% des ventes. "C'est le fait qu'on ait vraiment massacré les prix dès le début. On a vu du -88%, ce qui nous a permis d'avoir une bonne première semaine de soldes. Là où la deuxième semaine se ramollit un petit peu, c'est tombé pile poil au moment de la canicule. Tout le monde est resté chez soi pour acheter sur le web, surtout les petites pièces, donc les t-shirts, les robes, les maillots de bain... Ça explique qu'on ait eu une deuxième et une troisième semaine très puissantes", explique ainsi  Cyril Andrino, le dirigeant de la marque. 

Dans l'ensemble les e-commerçants, c'est à dire les distributeurs sur internet, enregistrent un panier moyen stable voire en légère baisse. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/