1 min de lecture Tgv

SNCF : trafic perturbé entre Paris et le Sud-Ouest

Le trafic des TGV reprend progressivement entre Paris et le Sud-Ouest, après avoir été bloqué par un mouvement social en gare de Vendôme (Loir-et-Cher). 12.000 voyageurs sont touchés par ces perturbations.

Un train (illustration)
Un train (illustration) Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Sarah Duhieu
Sarah Duhieu
et AFP

Trafic perturbé entre Paris et le Sud-Ouest. Des salariés du papetier Arjowiggins, menacé de liquidation judiciaire, ont totalement bloqué la circulation des TGV, ce lundi 25 mars, en occupant les voies de la gare de Vendôme (Loir-et-Cher). "L'impact pour nos voyageurs est déjà très important : actuellement, 24 trains sont concernés et 12.000 voyageurs directement touchés par cette interruption de trafic", indique la SNCF dans un communiqué de presse.

"Certains TGV ont dû être supprimés. Dans la mesure du possible, afin de minimiser l'impact pour les voyageurs, des trains sont détournés sur les lignes classiques avec pour conséquence au moins 2 heures de retard", ajoute la SNCF.

Le blocage, qui avait débuté à 11h30, a pris fin vers 16h. Mais le trafic reste perturbé. "Les circulations reprennent très progressivement avec d'importants retards jusqu'à ce soir", indique la SNCF.

Menacés de licenciement

Les salariés d'Arjowiggins veulent exprimer leur inquiétude à la veille de la décision du tribunal de commerce de Nanterre sur l'avenir du papetier, placé en redressement judiciaire en janvier. Les usines du groupe sont menacées de fermeture si aucune offre de reprise n'est validée par le tribunal.

À lire aussi
Un TGV a percuté deux bouteilles de gaz entre Genève et Bourg-en-Bresse. SNCF
Un TGV percute deux bouteilles de gaz dans l'Ain

Seul le groupe suédois de bois et de papier Lessebo, associé à un investisseur norvégien, propose de reprendre les trois usines de Bessé-sur-Bray, Le Bourray (Sarthe) et Château-Thierry (Aisne), à condition de supprimer près de 215 emplois. Les syndicats craignent "le licenciement de près de 800 salariés, évoluant au sein d'un territoire rural, isolé, dont les papeteries Arjowiggins représentent le principal employeur de la région". 

La SNCF souligne que l'entreprise de papeterie Arjowiggins "n'a rien à voir" avec elle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tgv SNCF Transports
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants