1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. SNCF : relier Paris et Strasbourg mettra 1h50 dès le 3 juillet
1 min de lecture

SNCF : relier Paris et Strasbourg mettra 1h50 dès le 3 juillet

La mise en service de la ligne à grande vitesse Est-Européenne entre Paris et Strasbourg, initialement prévue le 3 avril, a finalement été fixée au 3 juillet.

La LGV Est-Européenne reliant Paris à Strasbourg
La LGV Est-Européenne reliant Paris à Strasbourg
Crédit : PATRICK HERTZOG / AFP
Claire Gaveau & AFP

Trois mois de retard. Après l'accident meurtrier d'un TGV d'essai le 14 novembre, la mise en service de la ligne à grande vitesse (LGV) Est-Européenne a été fixée au 3 juillet. "La date de mise en service de la deuxième phase de la LGV Est-Européenne est maintenant arrêtée. (...) Je vous confirme que ça ne sera pas le 3 avril, ça sera le 3 juillet", a indiqué à la presse le président de SNCF Réseau (ex-RFF) Jacques Rapoport.

Paris et Strasbourg seront dorénavant à 1h50 l'une de l'autre contre 2h20 actuellement. Mais il faudra cependant être patient avant d'arriver à une durée si courte. Après l'accident survenu à Strasbourg en novembre dernier, les trains circuleront dans une première phase sur voie unique. Puis, lorsque la voie accidentée ne sera plus sous scellés et que les travaux de remise en état, dont la durée est estimée à sept mois, auront été réalisés, la circulation pourra devenir normale. Au début, "le gain de temps ne sera pas tout à fait à la hauteur des 30 minutes", a encore détaillé Jacques Rapoport.
Le 14 novembre, un TGV d'essais qui effectuait des tests en Alsace a déraillé alors qu'il roulait à 243 km/h, faisant 11 morts et 42 blessés, dont certains très grièvement, parmi les 53 personnes qui se trouvaient à bord. À la suite de l'accident, le Parquet de Paris a ouvert début décembre une information judiciaire pour homicides et blessures involontaires, confiée à deux juges du pôle "Accidents collectifs" du tribunal de grande instance de Paris, qui existe depuis début 2015. Les premières conclusions de l'enquête conduite par la SNCF ont montré que le train avait freiné trop tard en abordant la portion de raccordement entre la ligne à grande vitesse et la ligne classique. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/