1 min de lecture Cinéma

Sidse Babett Knudsen est Irène Frachon, "l’Erin Brokovich française"

REPLAY - Dans le film La Fille de Brest, la danoise Sidse Babett Knudsen est Irène Frachon, cette pneumologue qui a terrassé le laboratoire Servier dans l’affaire du Médiator.

fallait l'inviter- Fallait l'inviter Isabelle Choquet iTunes RSS
>
Primaire de la droite : "Juppé va tenter de cliver le moins possible", juge Gaël Tchakaloff Crédit Image : capture d'écran Canal + | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Date :
La page de l'émission
Bernard Poirette
Bernard Poirette et La rédaction numérique de RTL

"Quand on m’a proposé le rôle il n’y avait pas de scénario". Sidse Babett Knudsen est une actrice qui aime prendre des risques. Née en 1968 à Copenhague, la Danoise ne dit pas oui à tout, mais prend son temps avant de choisir ses rôles. Célèbre depuis son interprétation de Première ministre dans la série Borgen, elle a vite vu le potentiel du personnage d’Irène Frachon dans La fille de Brest, réalisé par Emmanuelle Bercot. "Elle m’a dit qu’elle voulait faire une Erin Brokovich à la française", raconte Sidse Babett Knudsen au micro de RTL, en référence au rôle joué par Julia Roberts dans le film éponyme. Erin Brokovich avait levé le voile sur une affaire de pollution d’eau potable à Hinkley, en Californie.

En France, Irène Frachon, pneumologue de formation, a fait la lumière sur le scandale du Médiator. "C’est un peu David contre Goliath, le citoyen qui agit et fait bouger les choses", analyse la comédienne. "Et ce genre de rôle m’intéresse. Ce n’était pas facile, j’ai dû beaucoup travailler sur la langue", précise-t-elle.

Merci Deneuve !

Si Emmanuelle Bercot a fait si vite appelle à Sidse Babett Knudsen, c’est que Catherine Deneuve lui a soufflé son nom. "Cela m’a surpris, car je ne savais pas du tout qu’elle savait que j’existais", affirme la comédienne. Mais depuis le film L’Hermine de Christian Vincent, et son César de la meilleure actrice dans un second rôle, la Danoise jouit d’une certaine célébrité dans le paysage cinématographique français. De quoi l’encourager à tourner davantage ? "Il faut avant tout que je trouve une envie", souligne l’actrice. "Soit pour le rôle, soit pour le texte, l’univers ou les personnes avec qui je vais travailler".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Dr Irène Frachon Mediator
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants