1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Sécurité routière : la circulation à 80 km/h testée sur quelques nationales cet été
1 min de lecture

Sécurité routière : la circulation à 80 km/h testée sur quelques nationales cet été

REPLAY - Le ministère de l'Intérieur devrait annoncer ce lundi 11 mai l'expérimentation d'une réduction de 90 à 80 km/h de la vitesse réglementaire sur trois tronçons du réseau routier national dès cet été.

Christophe Bourroux
Christophe Bourroux
Crédit : Rigondeaud Damien
Sécurité routière : la circulation à 80 km/h testée sur quelques nationales cet été
02:05
Christophe Bourroux

Deux ans de tests dès cet été sur trois portions de route. Cela pourrait concerner le département de l'Allier, à hauteur de Chemilly, ou encore celui de la Haute-Saône, sur la nationale 57. Des portions de quelques dizaines de kilomètres seulement, ce qui fait bondir La ligue contre la violence routière, qui réclame une généralisation et une obligation de la mesure à l'ensemble du territoire.

À l'heure où la mortalité repart à la hausse, après une baisse continue de douze ans, cela permettrait de sauver 400 vies par an sur les routes à double sens dépourvues de séparateur au milieu. Des nationales où près de 2.000 personnes seraient tuées chaque année.
Pour Bernard Cazeneuve, pas de précipitation ! Pour l'instant, rien ne prouve qu'en abaissant la vitesse sur ces routes on diminue le nombre de victimes. Et surtout pas question d'imposer une mesure impopulaire. En effet, près de huit Français sur dix se déclarent opposés au passage à 80.

Davantage de radars

Autre recommandation du Comité interministériel sur la sécurité routière : accélérer le déploiement des radars nouvelle génération dits de "double face", c'est-à-dire qui flashent les conducteurs aussi de face et non plus seulement de dos.

Ensuite, lancer dans la circulation davantage de voitures banalisées avec les radars embarqués. Pour l'heure, 180 véhicules sillonnent incognito les routes. Pas assez juge, une partie des experts, d'autant que ces voitures ne sont vraiment utilisées que deux heures par jour.
Enfin, dernière recommandation : l'obligation pour les entreprises de dénoncer leurs salariés qui commettent des infractions, au lieu de jute payer l'amende. Le gouvernement a déjà indiqué qu'il souhaitait aller dans ce sens.

RTL vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/