3 min de lecture Société

Santé : rêvasser, un moyen d'améliorer sa mémoire ?

Face à la sollicitation de plus en plus importante de nos cerveaux, certains chercheurs préconisent de faire des pauses afin notamment d'améliorer la mémoire. Rêvasser, c'est bon pour votre cerveau.

Revue de Presse - La Revue de Presse Amandine Bégot iTunes RSS
>
Santé : rêvasser, un moyen d'améliorer sa mémoire ? Crédit Image : Thinkstock | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
BEGOT 245300
Amandine Bégot et La rédaction numérique de RTL

Dans Le Point cette semaine, un grand dossier sur la mémoire. On y apprend plein de choses sur les moyens de la muscler et surtout de la préserver. Rêvasser par exemple! C'est excellent et très important, dit le professeur Francis Eustache.

"Les structures médianes du cerveau, celles justement qui consolident nos souvenirs, s'activent, explique-t-il, quand nous ne sommes pas en prise avec des stimulations extérieures". Quand vous rêvassez par exemple dans votre canapé, vous n'êtes pas endormi, mais vous n'êtes pas non plus dans une pensée précise.

Ce spécialiste de la mémoire met ainsi en garde contre l'accès omniprésent à Internet, chez les enfants notamment. Face à un écran, notre cerveau est en permanence dans une situation de stimulus / réponse. Or il faut savoir faire pause, le sommeil est également très important. "Bref, conclut-il,  le cerveau doit avoir du temps pour lui."

Un nouveau test sanguin pour détecter le cancer ?

Révolution dans le domaine de la santé. Un nouveau test sanguin capable de détecter un cancer avant même l'apparition des premiers symptômes. Pour l'instant, les chercheurs n'en sont qu'au stade de l'expérimentation, mais si les premiers résultats se confirment, ce serait une avancée majeure. La plupart des cancers peuvent en effet être soignés à condition d'être pris très tôt.

À lire aussi
Une femme portant le voile (illustration). port du voile
Oise : une sortie scolaire annulée à cause du voile de deux accompagnatrices

Les tests ont d'ores et déjà été menés sur plus d'un millier de patients, comme l'explique ce vendredi 19 janvier le Huffington Post. Conclusion, une simple prise de sang a permis de dépister dans 70% des cas les 8 cancers les plus fréquents : celui des ovaires, du foie, de l'estomac ou encore du pancréas…

À l'inverse, ce test a rarement trouvé un cancer qui n'existait pas. Seulement sept fausses détections sur 812 réelles, c'est  moins d'un pour cent. Une avancée permise par des recherches sur l'ADN. Les scientifiques se sont en effet aperçus que dans bien des cas, on retrouvait l'ADN des cellules cancéreuses, résultat de mutations génétiques, dans notre sang.

D'autres tests sont encore en cours, sur 50 000 personnes cette fois, afin de confirmer les premiers résultats. Une révolution qui, et c'est aussi un aspect non-négligeable, ne coûterait pas trop cher. Pas plus de 400 euros d'après un cancérologue américain cité par le Huffington Post. Soit à peu près ce que coûte aujourd'hui une coloscopie.

Ère Donald Trump, un an après

La une du jour, c'est celle de Libération. Un doigt d'honneur à Donald Trump, ou celui qu'il nous fait, c'est selon. Alors que le président américain soufflera samedi 20 janvier la bougie de son premier anniversaire à la tête des États-Unis, "la riposte s'organise", dit le journal. Chez les démocrates notamment qui se mettent à rêver d'une nouvelle majorité au Congrès.

Libé qui dresse le portrait de ceux qui pourraient se lancer dans la course à la Maison Blanche en 2022. La présentatrice Oprah Winfrey, on en a déjà parlé, mais aussi Mark Zukerberg, le patron de Facebook.

Les Echos dressent un premier bilan de cette année au pouvoir. "Trump, écrit le journal, n'a pas fait sombrer l'économie américaine comme le redoutaient certains spécialistes". Les États-Unis affichent un taux de chômage historiquement bas, 4.1%, la croissance est solide, 2.4%, et les marchés sont euphoriques.

Mais ça non plus ce n'est pas grâce à Trump. Ce n'est que cette année, en 2018, que les baisses d'impôts votées fin 2017 devraient avoir un impact sur l'économie : +0.2 à +0.6% de croissance supplémentaire d'après les économistes.

La face cachée des toilettes...

Dossier passionnant dans l'Ebdo. Ce nouvel hebdomadaire apparu la semaine dernière en kiosque consacre cette semaine 10 pages à l'un des endroits les plus intimes qui existe : les toilettes. Un chiffre édifiant d'abord, alors que 75% des êtres humains ont aujourd'hui un téléphone portable, 40% n'ont pas accès aux toilettes. Ça paraît dingue.

Parmi eux 355 millions d'Indiennes, des femmes qui parfois au péril de leur vie sont obligées de faire plusieurs kilomètres en pleine nuit pour faire leurs besoins à l'abri des regards. "Dans la société hindoue, explique le journal, pétrie de coutumes liées à la pureté et à l'impureté, faire ses besoins ne peut encore trop souvent être associé à l'espace pur de la maison."

Le cinéma notamment se mobilise. L'Inde s'insurge ainsi : un acteur star là-bas peut envoyer des fusées sur Mars mais est incapable de construire des toilettes. Vous retrouvez aussi plein de chiffres, et d'anecdotes plus légères.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Santé Corps
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants