1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Salah Abdeslam arrêté : ce qu'a dit le terroriste présumé aux enquêteurs
2 min de lecture

Salah Abdeslam arrêté : ce qu'a dit le terroriste présumé aux enquêteurs

Auditionné par les enquêteurs au lendemain de son arrestation, Salah Abdeslam a assuré que le responsable des attentats, "c'est Abaaoud".

Photo de Salah Abdeslam sur l'appel à témoins diffusé par la police française en 2015
Photo de Salah Abdeslam sur l'appel à témoins diffusé par la police française en 2015
Crédit : DSK / POLICE NATIONALE / AFP
micros
La rédaction numérique de RTL

S'il a décidé de se murer dans le silence depuis les attentats de Bruxelles, Salah Abdeslam a été auditionné par les enquêteurs au lendemain de son arrestation. Après quatre mois de cavale, l'homme le plus recherché d'Europe a été arrêté à Molenbeek et devra désormais répondre de son implication dans les attentats du 13 novembre où 130 personnes sont décédées.

L'ex-fugitif a notamment donné des détails sur l'organisation des attaques de Paris et Saint-Denis. Salah Abdeslam, qui espère rentrer en France "le plus vite possible", a tenté de minimiser son implication dans ces attentats meurtriers alors qu'il a renoncé à se faire exploser au dernier moment. Et selon ses déclarations aux enquêteurs, Abdelhamid Abaaoud était le véritable des attentats. "Je le sais via mon frère, c'est lui qui m'a expliqué qu'il était le responsable. J'ai vu Abaaoud à Charleroi la nuit du 11 au 12 novembre 2015. C'est la seule fois que j'ai vu Abaaoud de ma vie", a-t-il affirmé

Brahim Abdeslam, un rôle central

Et s'il charge Abdelhamid Abaaoud, Salah Abdeslam n'épargne pas son frère. Son implication dans cette tuerie du 13 novembre, il l'attribue en grande partie à Brahim Abdeslam, qui s'est fait exploser dans un bar du boulevard Voltaire. Ce dernier l'aurait convaincu, persuadé de participer aux commandos des terrasses.

Malgré ces déclarations, Salah Abdeslam a participé à de nombreuses phases essentielles de la préparation des attaques, allant même jusqu'à récupérer des complices en Hongrie et à louer des voitures et des appartements. Chaque fois qu'il a dû payer des choses pour préparer ces attentats, l'argent venait de Brahim, a-t-il expliqué. Une implication qui interpelle alors que le terroriste présumé a refusé de se faire exploser et s'est débarrassé de sa ceinture d'explosifs. 

À écouter aussi

Mais la suite de sa cavale démontre bien que Salah Abdeslam n'avait nullement renoncé à d'autres projets terroristes. Il avait rejoint les autres membres de la cellule et une possible implication dans les attentats de Bruxelles mardi 22 mars est aujourd'hui évoquée par les enquêteurs belges. De quoi mettre à mal la version de l'homme influençable, embarqué malgré lui dans un réseau terroriste

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.