1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. S'il y a des signaux d'alarme dans les trains, c'est grâce à Fantômas
1 min de lecture

S'il y a des signaux d'alarme dans les trains, c'est grâce à Fantômas

REPLAY - En 1860, le terrifiant briguant Charles Jud assassine froidement le juge Poinsot à bord de l'express Paris Bâle. Les autorités se mobilisent pour sécuriser les trains.

Cyprien Cini
Cyprien Cini
S'il y a des signaux d'alarme dans les trains, c'est grâce à Fantômas
01:38
Cyprien Cini

Il a beaucoup été question de signal d'alarme dans les trains après l'attaque survenue le 21 août 2015 dans le Thalys Amsterdam-Paris. Et si un tel dispositif existe dans chaque wagon, c'est grâce au personnage de fiction français Fantômas. Nous sommes en 1860, dans la France du Second Empire. À l'époque, les chemins de fer commencent à se développer.

Le 6 décembre de cette année-là, un homme important, le juge Poinsot monte à bord du train Mulhouse-Paris. Il est alors sauvagement assassiné par un terrible brigand, Charles Jud. Un crime qui provoque un grand émoi au sommet de l'État. Les autorités prennent alors des mesures radicales.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/