1 min de lecture Éducation nationale

Rythmes scolaires : la semaine à quatre jours devrait faire son retour

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation, prépare un décret permettant aux établissements de choisir entre la semaine à 4 ou 4,5 jours.

Des écoliers sur le chemin de l'école dans la Sarthe. (illustration)
Des écoliers sur le chemin de l'école dans la Sarthe. (illustration) Crédit : GILE MICHEL/SIPA
Julien Absalon
Julien Absalon
et AFP

Des enfants et parents vont sans doute devoir s'habituer à de nouveaux rythmes scolaires. Le ministère de l'Éducation nationale projette de donner la possibilité aux communes de revenir dès la rentrée à la semaine de quatre jours, plutôt que quatre jours et demi. L'idée est ainsi conforme à cette volonté du ministre Jean-Michel Blanquer d'aller vers plus "d'autonomie" pour les écoles.

Selon Le Monde, le projet de décret doit être présenté le 8 juin aux différents acteurs éducatifs. Contacté par l'AFP, le ministère a confirmé jeudi 1er juin en début d'après-midi qu'un "décret était bien en préparation", pour permettre le retour à la semaine de 4 jours dès la prochaine rentrée. Réforme majeure du quinquennat Hollande, l'aménagement des rythmes devait favoriser les apprentissages en allégeant les journées et en profitant de la meilleure concentration des enfants le matin.

Nice au premier rang

Avant même que le décret ne soit effectif, Christian Estrosi a annoncé avoir obtenu l'accord du ministère pour revenir dans sa ville de Nice à la semaine de quatre jours. Dès le 4 septembre, "il y aura école le lundi, mardi, jeudi et vendredi" de 8h30 à 16h30 avec deux heures de pause à midi et il n'y aura plus classe le mercredi matin, a précisé de son côté la municipalité. La mairie proposera des activités périscolaires chaque jour jusqu'à 18h00 et les centres de loisirs seront ouverts le mercredi. 

À Nice, le maire LR estime que la réforme des rythmes a fatigué davantage les enfants et "bouleversé le tissu associatif local", pénalisant notamment les écoles de ski du Mercantour. 71% des conseils d'école de la ville, appelés à exprimer leur position, se sont prononcés pour un retour à quatre jours, selon lui. "Nice est la première ville à avoir obtenu cet accord", a souligné le maire, qui revendique une attitude "constructive" envers le gouvernement Macron.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale École Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants