1 min de lecture Jardin

"Rendez-vous aux jardins" ce week-end dans toute la France

Les dix-septièmes "Rendez-vous aux jardins" ont lieu à partir de ce vendredi 7 juin. Nouveauté cette année, un "Pass" permet de visiter plusieurs jardins d'une même région avec des réductions.

Une personne travaille le 6 août 2004 dans son jardin familial au Calvaire-Saint-Pierre à Caen (Illustration)
Une personne travaille le 6 août 2004 dans son jardin familial au Calvaire-Saint-Pierre à Caen (Illustration) Crédit : AFP / Archives, MYCHELE DANIAU
signature paul turban
Paul Turban et AFP

Privés ou publics, médiévaux ou contemporains, nourriciers ou poétiques... 2.400 jardins français ouvrent leurs portes du vendredi 6 juin au dimanche 8 dans le cadre des "Rendez-vous aux jardins". 600 jardins de 19 pays européens sont également associés à l'événement. Le thème de cette nouvelle édition est "Les animaux du jardin". 

Nouveauté cette année, un "Pass Rendez-vous aux jardins". Celui-ci regroupe, dans une même région, différents jardins. Pour les visiteurs, cela permet de bénéficier de réductions. Le premier jardin visité applique une réduction de 30 % et remet le Pass. Sur présentation du sésame, les jardins associés appliquent une réductions de 50 %. Une trentaine de circuits sont proposés.

Des jardins ouvrent exceptionnellement leurs portes aux publics, comme celui de l'hôtel de Matignon, résidence du Premier ministre. D'autres lieux prestigieux sont pour la première fois accessibles au public comme l'arboretum de la Maison Güth à Hoste en Moselle, le cloître du couvent des Jacobins de Bordeaux ou encore l'Arboretum du village d'Antan en Martinique. 

L'ensemble des événements est visible ici

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jardin Nature Environnement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants