2 min de lecture Réforme des retraites

Réforme des retraites : y a-t-il un risque de "grève générale" à la décembre 95 ?

Selon Les Échos, la réforme des retraites aurait déjà du plomb dans l'aile. Le gouvernement préparerait d'ores et déjà un plan B pour sa réforme après l'annonce d'une journée de grève interprofessionnelle le 5 décembre prochain.

Calvi-245x300 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Réforme des retraites : y a-t-il un risque de "grève générale" à la décembre 95 ? Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Sarah Ugolini

Le gouvernement chercherait-il déjà une sortie de crise sur la réforme des retraites ? Une journée de grève interprofessionnelle a été annoncée par une large intersyndicale ce 16 octobre pour le 5 décembre prochain. Objectif : lutter contre la réforme des retraites portée par le gouvernement. Selon Laurent Pietraszewski, porte-parole et député LaREM, et ambassadeur du texte sur la réforme des retraites, "il n'y a pas de plan B, mais un scénario de référence proposé par Jean-Paul Delevoye dans son rapport au mois de juillet, qui est une bascule au 1er janvier 2025". 

Il assure sur RTL que le Premier ministre a clairement dit "qu'il n'y avait pas de tabou pour négocier ces périodes de transition". Laurent Pietraszewski, ambassadeur de la réforme, annonce qu'ils sont "dans la négociation" et que la meilleure preuve est que "tout est ouvert, y compris ce débat-là". La CGT, FO, FSU, Solidaires et quatre organisations de jeunesse appellent à défiler contre la réforme des retraites le 5 décembre prochain et affichent une unité rare. 

Faut-il craindre une  "grève générale" à l'image de 1995 ? "L'intérêt de ces échanges c'est que ça permet de tout poser sur la table" répond Laurent Pietraszewski. "Il est possible que les négociations produisent quelque chose, c'est même ce qui est souhaitable", assure le porte-parole LaREM. 

"Une mobilisation dans la durée est visée"

Du côté des syndicats, on évoque déjà la possibilité d'une grève générale reconductible. Mathieu Borie, secrétaire fédéral SUD Rail, assure "qu'on se situe dans un contexte de colère sociale générale depuis des mois en France et qui cristallise autour des retraites". Selon lui, il y a une "compréhension chez les salariés qu'il s'agit d'une réforme qui va toucher l'ensemble des salariés et remettre en cause l'ensemble des droits acquis par le monde du travail en France". 

À lire aussi
L'invité de RTL Soir du 20 novembre 2019 gouvernement
Réforme des retraites : "Il faut travailler plus longtemps", dit Sibeth Ndiaye sur RTL

Le syndicaliste estime que la réforme des retraites est "une réforme idéologique et pas du tout une question de péril en terme de dispositif de solidarités intergénérationnelles". Laurent Pietraszewski, porte-parole et député LaREM, juge à l'inverse que le nouveau système des retraites par points est très "redistributif", contrairement à celui actuel qui serait selon lui inégalitaire avec 13 régimes de diversion. Mathieu Borie se réjouit lui "des annonces autour de la mobilisation interprofessionnelle du 5 décembre" contre la réforme des retraites. "Une mobilisation dans la durée est visée, rappelle le syndicaliste. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Réforme des retraites Grève Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants