1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Réchauffement climatique : pourquoi les humains vont-ils rétrécir ?
2 min de lecture

Réchauffement climatique : pourquoi les humains vont-ils rétrécir ?

Les petits mammifères s’adaptent mieux à la chaleur. Selon le phénomène de la thermorégulation, rétrécir permettra donc à l'être humain d'évacuer plus efficacement la chaleur.

Des rubans de mètres (illustration)
Des rubans de mètres (illustration)
Crédit : Patricia Serna / Unsplash
Réchauffement climatique : pourquoi les humains vont-ils rétrécir ?
00:02:32
Réchauffement climatique : pourquoi les humains vont-ils rétrécir ?
00:02:32
Virginie Garin - édité par Sandra Cazenave

Les humains risquent de changer de taille à cause du réchauffement climatique... Et de devenir plus petits, selon un paléontologue écossais qui vient de publier un livre sur l'essor et le règne des mammifères.
 
Pourtant, les enfants sont souvent plus grands que leurs parents. Les courbes de croissance n'ont cessé de progresser depuis les années 50. Les carnets de santé ont même dû être réactualisés, il y a quelques années. Aujourd'hui, une fillette de 10 ans mesure 1,39 m, 5 cm de plus que sur les courbes des années 50. La raison principale : c'est l'alimentation. Les dernières générations ont mangé beaucoup plus de protéines, de lipides, de produits laitiers que leurs parents ou leurs grands-parents. Mais le phénomène des enfants plus grands que leurs parents est en train de stagner. L'humain ingérant une nourriture très riche est en train d'atteindre ses limites, il n'ira pas plus haut, même s'il mange encore plus. 

Le paléontologue de l'Université d’Édimbourg, Steve Brusatte, estime que la crise climatique va réduire notre taille. Il y a déjà des études qui montrent que dans l'Histoire, les petits mammifères s’adaptent mieux à la chaleur. Cela s'appelle la règle de Bergmann, du nom d'un biologiste allemand du XIXe siècle.

La taille des appendices augmente

En accord avec cette règle, les animaux de l'hémisphère nord sont plus gros que ceux du sud. Ainsi, un ours polaire est plus gros qu'un ours de Malaisie. Un rouge-gorge de Norvège plus gros que son cousin égyptien. C'est lié au phénomène de la thermorégulation. Plus on est grand, plus on conserve sa chaleur corporelle. Rétrécir permet donc d'évacuer plus efficacement la chaleur. 

L'impact du climat actuel, il se voit déjà sur les oiseaux : les jeunes oiseaux sont plus petits les années très chaudes autour de la Méditerranée. Le paléontologue écossais pense que l'humain aussi pourrait adopter cette stratégie pour s'adapter au réchauffement.
 
En revanche, la chaleur fait augmenter la taille des appendices. Une observation réalisée sur certains oiseaux : leur bec et leurs ailes deviennent plus longs. Chez les chauves-souris ou les éléphants, ce sont les oreilles qui grandissent alors que leur corps diminue. Ils augmentent la surface de leurs appendices pour évacuer leur chaleur interne. D'ailleurs, le fennec, le renard du désert, a d'immenses oreilles contrairement au renard polaire qui en a de toutes petites par rapport à la taille de son corps. Cela ne veut pas dire que les humains vont voir leurs appendices grandir aussi. Ils vont juste rétrécir.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/