2 min de lecture Solidarité

Recensement des migrants : "Une circulaire contraire à nos missions", pour les associations

INVITÉ RTL - Florent Gueguen, directeur de la Fédération des acteurs de la solidarité, dénonce la circulaire sur le recensement des migrants dans les centes d’hébergement d'urgence, alors que Matignon rencontre les associations sur le projet de loi asile-immigration.

Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Recensement des migrants : "Une circulaire contraire à nos missions", pour les associations Crédit Image : PHILIPPE LOPEZ / AFP | Crédit Média : Stéphane Carpentier,Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission
Stéphane Carpentier
Stéphane Carpentier et Christelle Rebière

Associations et ONG sont reçues ce jeudi 11 janvier à Matignon pour parler du très contesté projet de loi asile et immigration. La veille, une vingtaine d'associations ont annoncé qu'elles allaient contester devant le Conseil d'État une circulaire très controversée sur le recensement des migrants dans les centres d’hébergement d'urgence. 

"Cette circulaire nous choque. Elle est contraire à nos missions et nous avons déclaré que nous ne la mettrons pas en œuvre", affirme Florent Gueguen, directeur de la Fédération des acteurs de la solidarité, soulignant que ce recours est déposé par "toutes les grandes associations caritatives et d'actions sociales en France". Et de citer le Secours catholique, Emmaüs, la Fondation Abbé Pierre ou encore l'Armée du Salut.

"On a demandé au gouvernement une réécriture collective, ce qui nous a été refusé. Maintenant, nous allons devant la justice parce que nous considérons que ce texte est contraire au principe d'accueil inconditionnel, un principe-socle de l'action sociale", explique Florent Gueguen.

À lire aussi
Le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps, le 9 juillet 2018 en Russie solidarité
Didier Deschamps "très fier" de parrainer les Pièces Jaunes 2019

"Il s'agit bien de recenser les personnes", selon Florent Gueguen

De son côté, le premier ministre Édouard Phillipe assure qu'il n'est pas question de faire un tri parmi les migrants. Une position qui ne tient pas pour les associations.

"Dans cette circulaire, il est prévu de recenser les personnes.Et pour celles qui sont sans titre de séjour ou qui sont déboutées du droit d'asile, ou qui sont sous statut Dublin, c'est orientation vers un centre de détention, obligation à quitter le territoire français ou assignation à résidence. Donc il s'agit bien de recenser les personnes et de sortir les personnes qui sont sans titre de séjour des centres d’hébergement pour les placer dans des centres privatifs de liberté, en vue de les reconduire".

Florent Gueguen précise que les associations ne sont pas contre les contrôles, mais elles estiment que ceux-ci ne doivent pas avoir lieu dans les centres d'hébergement car certaines personnes pourraient prendre peur et ne plus se tourner vers ces structures. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Solidarité Immigration Migrants
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791788721
Recensement des migrants : "Une circulaire contraire à nos missions", pour les associations
Recensement des migrants : "Une circulaire contraire à nos missions", pour les associations
INVITÉ RTL - Florent Gueguen, directeur de la Fédération des acteurs de la solidarité, dénonce la circulaire sur le recensement des migrants dans les centes d’hébergement d'urgence, alors que Matignon rencontre les associations sur le projet de loi asile-immigration.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/recensement-des-migrants-une-circulaire-contraire-a-nos-missions-pour-les-associations-7791788721
2018-01-11 14:51:10
https://cdn-media.rtl.fr/cache/nO0vQb69XouxmZsdq5VRBA/330v220-2/online/image/2016/1028/7785492872_des-tentes-abritant-des-migrants-a-paris-le-28-octobre-2016.jpg