1 min de lecture François Rebsamen

"Rebsamen est le Bielsa du gouvernement", lâche Pascal Praud

REPLAY - REPLAY / ÉDITO - Quel rapport entre la démission du ministre du Travail et l'entraîneur de l'Olympique de Marseille ?

Pascal Praud Le Praud de l'info Pascal Praud
>
"Rebsamen est le Bielsa du gouvernement", lâche Pascal Praud Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Les auditeurs ont la parole - Praud
Pascal Praud Journaliste RTL

"Comme Marcelo Bielsa, François Rebsamen s'en va. Comme Bielsa, il n'est pas resté longtemps en place", note d'entrée Pascal Praud. "François Rebsamen n'a pas de glacière, mais un pot de moutarde sur lequel il s'assoit", poursuit-il. "On ne devrait jamais laisser Dijon, comme on ne devrait jamais quitter Montauban ou Buenos Aires", fait remarquer le journaliste avec ironie.

"François no se va ! François ne pars pas !, lui a dit l'autre François", poursuit Pascal Praud, qui constate que le ministre du Travail était "un homme apprécié, sympathique" dans le gouvernement. "Il a le cheveu argenté. On eut préféré que les chômeurs le deviennent", poursuit-il. Et de lâcher : "Hélas un ministre du Travail ne crée pas d'emploi, ça se saurait depuis le temps. On en mettrait deux : un pour les jeunes, un pour les vieux".

François Rebsam a le cheveu argenté. On eut préféré que les chômeurs le deviennent

Partager la citation

"Un ministre du Travail ne sert pas à grand chose : Bercy et l'Élysée décident", lance le journaliste. "François Rebsamen quitte son poste avec 200.000 demandes supplémentaires pour son ministère. Une place est vacante. Il aura sauvé un emploi, c'est bien le seul", conclut Pascal Praud.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Rebsamen Parti socialiste Olympique de Marseille
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants