1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Tarn : quand la sobriété énergétique dope les ventes d'une entreprise du textile
2 min de lecture

Tarn : quand la sobriété énergétique dope les ventes d'une entreprise du textile

En deux mois, les commandes ont augmenté de 60% chez Missègle, une entreprise spécialisée dans les vêtements chauds en fibres naturelles. Pour répondre à la demande, les ateliers fonctionnent pour la première fois jour et nuit.

Myriam Joly et Gaétan Billand, qui dirigent l'entreprise Missègle dans le Tarn.
Myriam Joly et Gaétan Billand, qui dirigent l'entreprise Missègle dans le Tarn.
Crédit : Patrick Isson
Patrick Isson - édité par Patrick Isson

À écouter

Tarn : quand la sobriété énergétique dope les ventes d'une entreprise du textile
00:01:26

"Quand nous avons entendu les premières annonces gouvernementales sur la sobriété énergétique, on s'est dit ça va bouger, mais comme ça, nous ne l'aurions jamais imaginé", s'étonne encore Myriam Joly la créatrice de l'entreprise en 1983. Les ventes se sont envolées : en deux mois elles ont progressé de 60%, du jamais vu pour Missègle, sur son site de Burlats à côté de Castres. 

Pour relever le défi, il a fallu à la hâte embaucher 20 personnes, dans une entreprise qui ne compte que 50 salariés, "mais ça fait partie de notre ADN, nous aimons nous surpasser, tout le monde s'est serré les coudes et a accepté d'augmenter son temps de travail", se réjouit Myriam. Les heures supplémentaires, et les embauches ont permis de passer aux 3X8, dans l'atelier de tricotage qui fonctionne désormais 24h sur 24.

Les gens anticipent du froid et nous demandent les vêtements les plus chauds

Gaétan Billand, directeur adjoint de Missègle

Dix personnes sont toute la journée en contact au téléphone avec les clients, et souvent, leur principal souci est d'avoir les vêtements les plus chauds possible. "Nos meilleures ventes sont les chaussettes chaudes en mohair, nos t-shirts en mérinos qui sont comme une seconde peau et bien sûr nos pulls", indique Gaétan Billand, le directeur-adjoint de l'entreprise. La doudoune fait aussi un carton ajoute Myriam : "Elle est 100% en matière naturelle avec à l'extérieur du yack, du mohair et de la soie et à l'intérieur de la laine recyclée, de quoi affronter des températures glaciales".

Face à la frénésie d'achats, Missègle craint de ne pas pouvoir livrer les commandes de dernière minute sous le sapin de Noël, mais ces clients-là ne seront pas oubliés. L'entreprise leur offrira en cadeau et pour patienter des "chaussettes de Noël".

Ravie devant un tel succès, Missègle a aussi une démarche éthique. Elle affirme sa volonté de respecter les ressources naturelles et de contribuer à la vie économique dans la zone rurale où elle est implantée, en générant le moins de CO2 possible.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire